Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

SPAD S.XIII

, par

SPAD S.XIII


Rôle Avion de chasse

Constructeur SPAD

Date du premier vol 4 avril 1917

Date de mise en service fin mai 1917

Nombre construit 8472

Équipage 1

Motorisation
Moteur moteur Hispano-Suiza 8B-V8-en ligne

Nombre 1

Type nc

Puissance unitaire 220 ch (164 kW)

Dimensions

Envergure 8,10 m

Longueur 6,30 m

Hauteur 2,35 m

Surface alaire 21,1 m²

Masses
À vide 566 kg

Maximale 845 kg

Performances

Vitesse maximale 234 km/h
(Mach 0,19)

Plafond 6 650 m

Vitesse ascensionnelle 120 m/min

Armement

Interne Deux mitrailleuses Vickers synchronisées Cal. 7,7 mm

Le SPAD S.XIII était un avion biplan de chasse monoplace français de la Première Guerre mondiale conçu par Louis Béchereau et fabriqué par la société SPAD.

Le SPAD S.XIII était une version améliorée du SPAD S.VII, ce qui fait que leur aspect extérieur était très semblable. Cet avion bénéficia de plusieurs améliorations par rapport à son prédécesseur, comme par exemple l’envergure légèrement augmentée ou encore un moteur plus puissant. Ceci conduisit à améliorer sensiblement ses caractéristiques de vol, qui étaient déjà excellentes pour le SPAD S.VII. De plus le S.XIII fut doté d’une deuxième mitrailleuse, ce qui en fit un chasseur redoutable.

Après son premier vol, le 4 avril 1917, les commandes de diverses armées de l’air commencèrent à affluer et dès fin mai 1917 les premiers S.XIII étaient opérationnels sur le front où il remplacèrent rapidement les S.VII et les chasseurs Nieuport.

Le S.XIII faisait preuve de qualités opérationnelles remarquables, ce qui fit monter le nombre d’exemplaires commandés à environ 10 000, mais beaucoup de ces commandes furent annulées à la fin du conflit. Au total 8 472 appareils de ce type furent tout de même construits et utilisés, à côté de l’armée de l’air française, par les armées de l’air de la Belgique, d’Italie, de la Grande-Bretagne et des États-Unis. Après la guerre, bon nombre d’appareils furent encore exportés en Belgique, au Japon, en Pologne et en Tchécoslovaquie.

Le SPAD S.XVII était une variante du S.XIII destinée à la reconnaissance aérienne.

Le projet de développement de son successeur, le SPAD S.XXI, fut abandonné à la fin de la guerre.


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.