Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Khalkhin-Gol 1939 : Le Premier ministre japonais démissionne

, par

Le 1- septembre, les Panzerdivisionen d’Hitler envahissaient la Pologne et, quelques jours plus tard, les blindés russes victorieux de Khalkhin-Gol reprenaient le Transsibérien en direction de la nouvelle frontière soviéto-polonaise... par simple’ précaution.
Hirohito avait à affronter bien autre chose que le choc d’un désastre militaire. Le pacte de non-agression ne surprit personne autant que les Japonais, aux yeux desquels il apparut comme un incroyable manquement à la parole donnée. Le Premier ministre, accablé de honte, donna sa démission.

Et le mikado aurait éprouvé une surprise et une déception plus grandes encore s’il avait entendu les propos méprisants tenus par Hitler devant ses généraux, quelques jours auparavant : « ...Cet empereur du Japon... c’est un faible, un couard, un irrésolu... Nous, nous sommes de la race des seigneurs. Ces gens-là ne sont que des demi-singes un peu policés. Ils ont vraiment besoin de sentir le Knout ! » Aux yeux d’Hitler, la défaite japonaise n’était pas une surprise.

Mais si l’affaire de Khalkhin-Gol n’entama pas sa foi dans le succès d’une invasion de la Russie par ses troupes, les Japonais ne partagèrent pas sa confiance.
Hirohito était donc abandonné de ses alliés. Pourtant, le bilan de l’affaire n’était pas entièrement négatif. Dans l’armée impériale, la faction des partisans de la poussée vers le nord était définitivement discréditée. L’armée du Kwangtoung demanda bien l’autorisation de lancer une nouvelle offensive, pour sauver la face, mais cette fois, l’empereur lui opposa un veto inébranlable. A Moscou, les diplomates prirent la relève et ce fut un nouveau retour au statu quo.

Un cessez-le-feu fut signé le 15 septembre, suivi, en avril 1941, du pacte , russo-japonais de non-agression. La Russie d’Extrême-Orient fut ainsi protégée des visées impérialistes nipponnes et, tout au long du second conflit mondial, les bateaux américains purent naviguer tranquillement sous pavillon soviétique de la côte ouest des Etats-Unis vers Vladivostok. Le Japon allait frapper vers le sud.


sources Connaissance de l’histoire n°49 ed Hachette 1982 article "Khalkhin Gol" de Alain Lothian

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.