Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Khalkhin-Gol 1939 : Contexte

, par

La steppe déserte des rives du KhalkhinGol avait marqué la limite extrême de l’expansion japonaise sur le continent asiatique. La Chine, envahie en 1937, résistait toujours, mais la mainmise impériale sur la Mandchourie, annexée en 1931, était sans faiblesse.

C’était dans ce décor sauvage de la république de Mongolie qu’on allait prendre la mesure de la puissance militaire soviétique. Trente-cinq ans plus tôt, le Japon avait étonné le monde en infligeant une défaite sanglante aux armées du tsar. Peut-être le moment était-il favorable pour profiter d’un incident de frontière et lancer une attaque en profondeur jusqu’au chemin de fer transsibérien ?
La colonne vertébrale du géant soviétique une fois rompue, les richesses de la Russie d’Extrême-Orient, avec le port de Vladivostok, seraient à la merci des forces du mikado.
Depuis toujours, les plus hautes instances militaires japonaises étaient divisées en deux clans.

L’un préconisait de frapper vers le nord, c’est-à-dire la Russie ; l’autre vers le sud, vers l’Asie du Sud-Est et les grands archipels du Pacifique. L’empereur Hirohito se prononça pour le Sud, ce qui devait conduire à Pearl Harbour, Singapour... et Hiroshima. Mais de nombreux officiers de l’armée impériale persistaient dans leur désir ardent d’attaquer la Russie, et le haut-commandement de l’armée du Kwangtoung, en Mandchourie, ne faisait pas exception.

Une série d’incidents de frontière survenus en juillet et août 1938 dans le secteur du lac Khanka, près de Vladivostok, avait permis de constater de réelles déficiences dans l’Armée rouge après les terribles purges de Staline. Un officier général du nom de Lyouchkov avait déserté et livré à l’armée du Kwangtoung tous les détails sur le dispositif russe et sur les sujets de mécontentement des militaires.

A l’insu de l’empereur Hirohito et, plus tard, finalement, en totale contradiction avec les ordres reçus, le commandement du Kwangtoung lança une attaque contre les Russes. Le succès lui sourit jusqu’à l’intervention de forces blindées et aériennes soviétiques, supérieures en nombre. Fou de rage, Hirohito interdit aux forces aériennes d’appuyer l’armée qui avait passé outre aux consignes et l’affaire se solda par un retour au statu quo. Mais Hirohito ne pouvait pas faire perdre la face à ses officiers - c’était une préoccupation permanente du régime impérial - sitôt conclu le cessez-le-feu sur le lac Khanka, Hirohito s’empressa d’approuver un plan de l’état-major général, qui prévoyait une épreuve de force plus à l’ouest, en Mongolie, pour l’été suivant.

La zone frontalière choisie par l’état-major japonais longeait le fleuve KhalkhinGol, dont le cours, sur presque toute sa longueur, servait de frontière entre la Mandchourie occupée (ou Mandchoukouo), à l’est, et la république populaire de Mongolie, à l’ouest. Cette dernière était assujettie à la Russie par un traité « d’assistance mutuelle » datant de mars 1936. En un point toutefois, à l’est du fleuve, la frontière faisait saillant autour du village et de la colline de Nomonhan. C’est à cet étroit stratégique, large de 75 kilomètres, que les Japonais décidèrent de voir dans quelle mesure les Soviétiques respecteraient leurs engagements. La région offre le paysage typique de la steppe en été : vert-bleu, couleur de l’herbe. A l’est du fleuve, le relief est plus accentué, avec des ravins, des dunes et même des sables mouvants. La population consiste en tribus clairsemées de pasteurs nomades.


sources Connaissance de l’histoire n°49 ed Hachette 1982 article "Khalkhin Gol" de Alain Lothian

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.