Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Frédéric-Guillaume de Brunswick

, par

Frédéric-Guillaume (Friedrich Wilhelm) (1771-16 juin 1815) dit le "duc noir", est le fils et successeur du duc Charles Guillaume Ferdinand de Brunswick, auteur du Manifeste de Brunswick. En France, il est connu aussi sous le nom d’un duc d’Oels. Il appartient à la famille des Guelfs (Welfen) qui ont règné la Basse-Saxe d’aujourd’hui depuis le Moyen-Age. En 1806, il était le prince héritier de sa famille dans le duché de Brunswick-Lunebourg, partie de Wolfenbüttel. Son père était le général le plus renommé de toute l’Europe, mais, hélas, ils avait perdu deux batailles importantes : celle de Valmy et, ce qui était pire, celle d’Iéna.

Après la victoire d’Iéna, Napoléon était résolu de transformer cette principauté en simple département de son futur royaume de Westphalie. Mais la perte de son duché hérité au traité de Tilsit en 1806 en fit l’un des plus opposants, les plus acharnés à la domination napoléonienne sur l’Allemagne. Avec son armée "privée", son corps de partisans nommé "le cadre noir" ( à cause de la couleur de leurs uniformes), iI prit part à la guerre de 1809 aux côtés de l’Autriche révoltée. Le corps comprenait un régiment d’infanterie, une escadron de hussards et une batterie. Le duc savait bien qu’il fallait être entre les combattants pour compter à un futur congrès de paix !

Après la défaite de l’Autriche à la bataille de Wagram cette même année, il était donc résolu de partir en Angleterre, en traversant la Bohème et le nord-ouest de l’Allemagne, malgré les troupes ennemies. Après la prise de Halberstadt, il combattit les Westphaliens, supérieurs en nombre, qui essayaient de l’arrêter à Oelper près de Brunswick. Il y resta vainqueur contre le général français Reubell. Ensuite, il s’embarqua et son armée à Elsfleth (près de la ville d’Oldenbourg) sur des bateaux américains.

Entretetemps, d’ailleurs, à plusieurs reprises, il visita clandestinement son duché devenu westphalien, ce qui a contribué à soutenir sa popularité persistante.

Incorporé dans l’armée britannique, son corps militaire combattit avec beaucoup de succès en Espagne avec Wellington. Il retourna au Brunswick en 1813, où il leva des troupes fraîches. Il fut tué à la bataille des Quatre-Bras, près de Waterloo.

Comme j’ai dit, il reste très populaire. Aujourd’hui, une bière locale porte son nom "Schwarzer Herzog".

Il laissa deux fils avec sa femme Marie de Bade :

1. Charles (duc Charles II de Brunswick) et
2. Guillaume (duc Guillaume VIII de Brunswick).

Monuments en sa mémoire :

- Le "duc noir“, monument érigé le 10 novembre 1874, sculpteur Georg Ferdinand Howaldt. A partir de mai 2007, de nouveau devant le palais ducal reconstruit à Brunswick.

- mémorial à Oelper (près de Brunswick) en mémoire de la dite bataille

- mémorial à Brunswick (Porte St. Pierre), où le duc bivaqua pendant la campagne de 1809

- mémorial à Burgdorf (Basse Saxe), où le duc bivaqua pendant cette même campagne

- mémorial à Syke (Basse-Saxe), où le duc bivaqua également


wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.