Publicité

Publicité
Publicité
Supportez HdM en donnant un peu de temps de processeur, ça ne vous coute rien, cliquez sur "Start Mining" pour donner votre accord
Loading...

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

McDonneil F-101A Voodoo

, par

Le McDonnell F-101 Voodoo est un avion de combat américain de la seconde moitié des années 1950. C’est le premier avion de chasse capable de dépasser 1 000 miles/h (1 609 km/h) à avoir été produit en série. Construit à un peu moins de 900 exemplaires, ce second type des Century Series Fighters est resté en service jusqu’au début des années 1980.

Histoire

En 1951, l’armée de l’air américaine émit un appel d’offre pour un avion de chasse à long rayon d’action capable d’accompagner le bombardier intercontinental B-36. McDonnell remporta le marché avec une réponse basée sur son projet XF-88, développé à la fin des années 1940 mais n’ayant jamais abouti. Le futur F-101 était cependant plus grand et sa structure en partie modifiée par rapport au XF-88.

Le prototype XF-88

Le premier prototype fit son vol inaugural le 29 septembre 1954 et, peu de temps après, atteignit sa vitesse maximale de Mach 1,4. La construction en série avait été lancée immédiatement, de sorte qu’une trentaine d’avions avaient été livrés au premier semestre 1956. Les essais menés par l’USAF révélèrent cependant de nombreux problèmes de jeunesse et la production fut interrompue quelques mois, le temps d’apporter plusieurs centaines de modifications aux avions déjà livrés. Finalement, les premiers F-101A furent livrés aux unités opérationnelles à partir de mai 1957. Ils étaient armés de 4 canons de 20 mm et éventuellement d’une bombe atomique, mais ne pouvaient cependant pas emporter de bombes classiques. En effet, à la suite des revirements de l’État-Major américain, le F-101 était maintenant destiné à servir en tant que chasseur-bombardier, capable à la fois de missions air-air et de larguer la bombe atomique.

Le F-101A n’étant pas bien adapté à sa nouvelle mission d’attaque à basse altitude, une version F-101C fut mise au point en 1957, avec une structure renforcée capable d’encaisser 7,33G et quelques autres améliorations mineures. Elle ne fut cependant construite qu’à 47 exemplaires avant que l’USAF ne renonce finalement à utiliser le Voodoo pour l’attaque. Le reste de la production fut transformé en autant de RF-101C, version non armée de reconnaissance qui restait cependant capable d’emporter une bombe atomique, et subit quelques améliorations du système photographique durant sa carrière.

Parallèlement, à la suite des retards rencontrés sur le programme du F-102 Delta Dagger, l’USAF commanda dès 1954 une version F-101B d’interception tout-temps, comme solution d’attente. Il s’agissait d’un avion biplace (1 pilote et 1 opérateur de système d’arme), équipé de réacteurs J57 plus puissants avec des tuyères plus longues, d’un avant modifié pour embarquer le système de tir, et armé de 4 missiles air-air en remplacement des canons. Le premier vol eu lieu le 27 mars 1957 et les livraisons commencèrent en janvier 1959. Cette version était accompagnée de la version F-101F destinée à l’entraînement au système d’arme, mais qui conservait toute sa capacité de combat. Les F-101B subirent plusieurs modifications durant leur carrière, comme la possibilité de tirer le missile air-air à tête nucléaire AIR-2 Genie, l’ajout d’un détecteur infrarouge et des améliorations du système de tir.

Les F-101A et C ainsi que leurs dérivés de reconnaissance restèrent en première ligne jusqu’au milieu des années 1960 et les derniers furent retirés des unités de réserve à la fin des années 1970. De leur côté, les F-101B commencèrent à être transférés à la Garde Nationale à la fin des années 1960 et furent définitivement réformés au début des années 1980.

Export

Après l’abandon du CF-105 Arrow, le Canada commanda 56 F-101B d’interception et 10 F-101F d’entraînement, qui lui furent livrés entre juillet 1961 et mai 1962. Il s’agissait d’appareils d’occasion prélevés sur les unités de l’USAF, initialement armés uniquement de missiles air-air "classiques" Falcon. À partir de 1965, les Voodoo canadiens purent également disposer de missiles à tête nucléaire AIR-2 Genie, mais ceux-ci restaient la propriété des États-Unis et étaient mis en œuvre sous leur contrôle.

Entre 1970-1972, les CF-101 restants furent renvoyés aux États-Unis et remplacés par 66 autres, toujours d’occasion, mais révisés et incluant les dernières améliorations apportées aux exemplaires américains. Les CF-101B et CF-101F restèrent en service dans la RCAF jusqu’à fin 1984. Deux exemplaires furent néanmoins conservés jusqu’en avril 1987, dont l’un transformé en EF-101B destiné à la guerre électronique.

En 1959, Taïwan acheta 8 RF-101A d’occasion, qu’elle utilisa pour des missions de reconnaissance jusqu’à la fin des années 1970. Il semble que quelques RF-101C américains aient également été loués par Taïwan pendant l’été 1962.
Records

Le 27 novembre 1957, quatre RF-101A établissent plusieurs records de traversée des États-Unis, dont un aller-retour Los Angeles-New York (distance de 7 871 km) à une vitesse moyenne de 1 161 km/h.

Le 12 décembre 1957, un F-101A équipé des réacteurs J57-P-55 destinés à la version F-101B a établi un record de vitesse en atteignant 1 943 km/h1, vitesse la plus élevée ayant été atteinte par un chasseur opérationnel.

Engagements

Un RF-101C de reconnaissance au Viêt Nam, cet avion sera abattu le 7 mars 1966 par un missile sol-air.

Des RF-101A et RF-101C américains ont effectué plusieurs missions de reconnaissance lors de la crise des missiles de Cuba, en 1962.

Le RF-101C a été la seule version du Voodoo utilisée par les États-Unis lors de la guerre du Viet-Nam, entre 1961 et 1965. 39 avions furent perdus au Viêt Nam dont 33 au combat. Parmi ces derniers, 5 furent abattus par des missiles SAM au cours d’une attaque sur un aérodrome et un par un MiG-21.

Les RF-101A de Taïwan ont été utilisés pour des missions de reconnaissance (voire d’espionnage) au-dessus de la Chine. Un de ces avions a été abattu le 2 août 1961 et un autre le 18 décembre 1964
.

dates

date de mise en service : 1954
Date de retrait 1984 (Canada)

Nationalités

Constructeur : USA

Utilisateurs : USA US Navy Canada
Nombre construits 883

Catégories Chasseur Bombardier

Données Techniques et Performances

Envergure : 12,09 m.
Longueur : 20,54 m.
Hauteur : 5,48 m
Poids Maximum : 23 133 kg.

Altitude Maximum : 17 800 m
Autonomie : 2 445 km
Vitesse Maximum : 1 770 km/h à 12 190 m d’altitude
Vitesse Ascentionelle : 15 000 m/min
Plafond pratique : 15 850 m.

Motorisation (moteurs ou réacteurs)

Moteur Pratt & Whitney J57-P-55
Nombre 2
Type Turboréacteurs avec postcombustion
Poussée unitaire 75,2 kN

Armements : 4 canons de 20 mm 3 050 kg de charge de guerre


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.