Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Madrid 1936

, par

Madrid fut le théâtre de la plus grande bataille de la guerre civile espagnole, une guerre qui pesa sur toute la vie politique et diplomatique internationale pendant trois ans, attira l’attention du monde entier sur les politiques extrémistes du fascisme et du communisme, et se révéla être, à maints égards, une anticipation de la seconde guerre mondiale. La conquête de Madrid n’était pas une nécessité militaire, mais il était évident que ceux qui contrôleraient la capitale espagnole passeraient aux yeux du peuple espagnol et des pays étrangers pour les représentants de l’autorité gouvernementale réelle du pays. Tant que Madrid resterait aux mains des républicains, les nationalistes ne pouvaient espérer être reconnus officiellement comme les détenteurs légitimes du pouvoir.

Le 28e gouvernement du pays en cinq ans accéda au pouvoir lors des élections générales de 1936. Le Front populaire (Frente Popular), une coalition des partis de gauche, fut élu dans un climat social extrêmement tendu : luttes et meurtres politiques, attaques des sièges de partis politiques et de journaux, grèves. Il devait « tomber » d’une manière encore plus dramatique que ses prédécesseurs. Des organisations politiques activistes (anarchistes et communistes, fascistes et monarchistes) se dressèrent contre la République et son gouvernement, s’armant en secret et multipliant les actes de violence en vue de renverser le gouvernement constitutionnel. Dès juillet 1936, plusieurs groupes complotaient pour s’emparer du pouvoir et instaurer un État fondé sur leurs intérêts et leurs idéologies particulières.
L’organisation monarchiste, Union militaire espagnole (U.M.E.), était le plus dangereux de ces mouvements clandestins. Formée en 1931 par un « groupe secret » d’officiers, elle voulait instaurer l’ordre et la discipline au moyen d’une dictature militaire. En attendant, elle s’employait à créer un « climat révolutionnaire dans l’armée ».


sources : article de Peter Elstob connaissance de l’histoire hachette 1982

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.