Publicité

Publicité
Publicité
Supportez HdM en donnant un peu de temps de processeur, ça ne vous coute rien, cliquez sur "Start Mining" pour donner votre accord
Loading...

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Lexique de termes marins

, par

A

- A contre Se dit d’une voile recevant le vent du mauvais côté.
- A pic Quand on lève l’ancre, moment où la chaîne est à la verticale et que l’ancre va s’arracher du fond.
- Abattre Descendre dans le lit du vent.
- Adonner Se dit du vent quand il tourne dans une direction favorable.
- Affaler Descendre un objet, par exemple une embarcation à la mer.
- Alizés Vents réguliers soufflant de chaque côté de l’équateur : du N.E. dans l’hémisphère nord, et du S.E. dans l’hémisphère sud.
- Allure Direction de laquelle un voilier reçoit le vent par rapport à l’ axe de sa route.
- Amariner On est amariné quand on a pris l’habitude d’être en mer.
- Amarrer Quand ils réalisent un amarrage, les terriens emploient le verbe « attacher ».
- Amener Descendre une voile ou un pavillon.
- Ampoulette Sablier servant à mesurer le temps à bord d’un navire.
- Amure(s) Côté du navire d’où le vent souffle (bâbord amures ou tribord amures), c’est aussi le point de la voile situé le plus au vent.
- Annexe Petite embarcation destinée à se rendre à terre depuisle navire.
- Appareillage Manoeuvre par laquelle un bateau quitte un quai ou son mouillage.
- Ariser Prendre un ris dans une voile.
- Armement d’un navire Ensemble des opérations destinées à le préparer à prendre la mer.
- Arrière Désigne souvent la partie du navire qui était réservée aux officiers. Le vent arrière est l’allure d’un voilier qui fait route en recevant le vent sur l’arrière.
- Artimon Voile ou mât situés le plus à l’arrière du bateau.
- Assiette Position d’équilibre du bateau « assis » sur l’eau. Au vent Désigne le côté d’où souffle le vent.
- Aurique Se dit d’un gréement dont les voiles ont quatre côtés et reçoivent le vent toujours sur le même côté (le guindant).

B

- Balancine Cordage servant à soutenir la bôme quand la voile n’est pas hissée. Pour un tangon, on emploie aussi le terme hale-haut.
- Barque Définit les navires à gréement carré dont le mât d’artimonporte une voilure aurique : trois-mâts barque, quatre-mâts barque.
- Barre Roue ou timon agissant sur le gouvernail. Ce terme désigne aussi les vagues qui déferlent devant une côte.
- Bassin Partie d’un port caractérisée par l’existence de quais. Bâtard d’un racage Bout de ligne sur laquelle sont enfilées les « pommes de racage », grosses perles permettant à une corne ou une vergue de mieux coulisser contre le mât.
- Beaupré Sur un navire, mât prolongeant la proue d’un bateau, presque à l’horizontale. Lui-même est souvent prolongé par un bout-dehors.
- Bôme Espar maintenant la bordure d’une voile. On emploie parfois le terme gui.
- Bon plein Se dit d’un voilier qui se dirige contre le vent, mais à une allure plus abattue que le plus près, les voiles étant assez ouvertes pour privilégier la vitesse au cap.
- Bonnette Elément de voilure qui, par beau temps, agrandit la voile d’origine.
- Bord C’est le bateau lui-même (monter à bord) ou bien un côté de celui-ci : le bord au vent et le bord sous le vent.
- Bordée On dit aussi un bord : tirer des bords. Chaque segment d’un louvoyage.
- Border Emplir la voile de vent en tirant sur son écoute.
- Bordés Planches longitudinales constituant la coque d’un bateau.
- Bosse Cordage servant à fixer les nouveaux points d’amure et d’écoute lorsqu’on arrise la voile. Par extension, désigne parfois un cordage assez fin et de petite longueur.
- Bossoir Potence servant à mettre à l’eau une embarcation.
- Bout-dehors C’est le beaupré des petits bateaux, ou sa pièce termi­nale sur un navire.
- Bouteilles Situées à l’arrière d’un vaisseau, ce sont les W.C. des officiers.
- Bragues Cordages servant à freiner le recul d’un canon.
- Bras Cordage ou câble servant à orienter une vergue dans le vent.
- Brick Type de gréement comprenant deux mâts dotés de voiles carrées. Le brick-goélette porte gréement carré sur le mât avant, et aurique sur l’arrière.
- Brigantine Voile aurique placée sur le mât arrière d’un navire à voiles carrées.
- Brise Désigne un vent maniable. Dans l’échelle de Beaufort, cela va de la très légère brise du degré 1, à la bonne brise de la force 5, en passant par la légère brise (force 2), petite brise (force 3) et la jolie brise (force 4).

C

- Cabestan Treuil vertical destiné à remonter la ligne de mouillage.
- Cabillot Cheville de bois ou de métal, amovible, fichée dans un râtelier, et servant à tourner drisses, écoutes...
- Cacatois Voiles carrées établies le plus haut dans la mâture.
- Cadet Dans les marines étrangères, élève-officier, ou futur élève.
- Caïque Bateau grec ou turc aux deux extrémités pointues.
- Calfater Assurer l’étanchéité des bordés d’une coque, des lattes d’un pont, de l’ouverture d’un capot...
- Cape (prendre la) Donner au bateau un cap et une vitesse tels qu’il n’avance pour ainsi dire plus. En cape courante, le voilier continue à faire route à petite vitesse.
- Capeyer Se tenir à une allure de cape.
- Caponer (l’ancre) Une fois en route, la remonter contre son bossoir, à l’aide d’un palan appelé capon.
- Cardan Système de suspension à axe longitudinal et latéral, permettant à une lampe, un réchaud, un compas de route... de rester à l’horizontale malgré les mouvements du bateau.
- Carène Partie immergée de la coque.
- Cargue Cordage servant à étouffer une voile contre sa vergue (carguer).
- Cargue bouline Cargue servant à remonter la chute d’une voile carrée contre sa vergue.
- Cargue fond Cargue servant à remonter la bordure d’une voile carrée contre sa vergue.
- Cargue point Cargue servant à remonter le point d’écoute ou d’amure d’une voile carrée contre sa vergue.
- Carré Salon, pièce à vivre d’un bateau. Sur les grands navires, il y a le carré des officiers, celui des maîtres, etc.
- Carré (voile ou gréement) Se dit des voiles de forme trapézoïdale, établies sur des vergues. Un trois-mâts carré est un navire gréé de trois mâts portant chacun des voiles carrées.
- Changer d’amure Synonyme de virer de bord.
- Château Sur un navire, haute superstructure.
- Chouque ou chouquet Pièce femelle dans laquelle coulisse un mât supérieur.
- Chute Côté arrière d’une voile.
- Civadière Voile carrée établie sous le beaupré des navires anciens.
- Clinfoc Foc situé le plus en avant.
- Commerce Type de navigation consacré au transport de marchandi­ses.
- Compas Boussole d’un bateau.
- Conserve Sur terre, on dit « aller de concert », et en mer « naviguer de conserve ».
- Coqueron Compartiment exigu ménagé à l’extrême avant ou arrière d’un navire.
- Corne Espar placé en oblique, et tenant la partie supérieure d’une voile aurique.
- Corvette Petit navire de guerre portant une voilure importante sur trois mâts.
- Coup de vent Mauvais temps correspondant à la force 8 de l’échelle de Beaufort (qui va de 1 à 12).
- Coupée Accès au navire par son pont ou par sa muraille. Couronnement Arrière élevé et arrondi de certains navires anciens.
- Culer Faire marche arrière, ou reculer sous l’effet du vent, du courant, d’une vague...

D

- Dalot Ouverture ménagée dans un pavois pour laisser s’écouler l’eau (paquet de mer, embruns, eau de lavage du pont) à la mer.
- Dalot de la gatte Ouverture ménagée dans le réceptacle des eaux embarquées par les écubiers, et permettant de le vider.
- Démâter Démonter, ou perdre accidentellement un mât.
- Déraper Arracher l’ancre du fond. On dit aussi qu’un bateau dérape quand son ancre ne le retient plus.
- Dériver Etre déporté en travers de sa route, par le vent, le courant, les vagues...
- Diamant (de l’ancre) Point de jonction entre sa verge et ses bras.
- Double Abréviation de « double ration » de vin ou d’alcool.
- Drisse Cordage servant à hisser une voile ou un pavillon.
- Dunette Partie élevée du pont, à l’arrière du navire.

E

- Echouage Mise au sec volontaire d’un bateau.
- Echouement Mise au sec accidentelle d’un bateau.
- Ecoute Cordage servant à orienter une voile dans le vent.
- Ecoutille Ouverture ménagée dans un pont pour donner accès aux logements, soutes...
- Ecubier Conduit permettant le passage d’une chaîne ou d’une ligne de mouillage à travers la coque ou le pont.
- Embelle Amarre tirant par le travers du navire.
- Encalminé Immobilisé par le calme.
- Encornat Pièce servant à maintenir la corne contre le mât.
- Enfléchure Echelons fixés dans les haubans, servant à grimper dans la mâture.
- Enfourner Se dit d’un bateau dont l’avant s’enfonce dans une vague au lieu de la chevaucher.
- Entrepont Espace entre deux ponts d’un navire à plusieurs ponts.
- Envoyer une voile Hisser une voile.
- Epissure Tressage d’éléments de cordages entre eux, pour les mettre bout à bout, pour les achever par un oeil, ou pour empêcher leur extrémité de se défaire.
- Erre Elan que garde un bateau quand on a amené ses voiles, rentré ses avirons...
- Espar Pièces du gréement sur lesquels on établit la - voilure : mâts, vergues, bômes, cornes...
- Estains Derniers couples de l’arrière du navire, soutenant la charpente arrière (l’arcasse).
- Etai Câble tenant un mât sur son avant. Les voiles d’étai sont établies entre les mâts arrière.
- Etaler Faire face à, résister à. Par exemple : on étale un coup de vent en prenant la cape.
- Etambot Pièce de la charpente du navire, sur laquelle s’articule la partie active du gouvernail.
- Etambrai Ouverture ménagée dans un pont pour le passage du mât.
- Etarquer Raidir le côté d’une voile.
- Etrave Partie avant du navire, qui fend l’eau.

F

- Faseyement Une voile faseye quand elle bat dans l’air comme un drapeau.
- Faubert Sorte de « lavette » fabriquée à l’aide de bouts de cordage, servant à laver le pont.
- Ferler Plier une voile contre un espar ou un pavillon sur lui-même.
- Fetch Désigne l’espace de mer qu’une côte abrite du vent.
- Flèche Dans un gréement aurique, désigne le mât ou la voile établis au-dessus de la corne.
- Foc Voile triangulaire établie sur l’avant d’un bateau.
- Franc-bord Hauteur du pont supérieur d’un bateau au-dessus de l’eau.
- Frapper Fixer à l’aide d’une manille, d’un mousqueton... Si on fixe quelque chose à l’aide d’un cordage, on dit plutôt amarrer.
- Frégate Bâtiment de guerre ancien, rapide et manoeuvrier, mais plus grand et plus armé qu’une corvette.
- Fusée Partie haute, affinée, d’un mât.

G

- Gabier Matelot affecté à la manoeuvre du navire.
- Gaillard Superstructures avant et arrière d’un grand voilier ou d’un navire.
- Galère Navire antique ou ancien, propulsé à l’aviron et à la voile.
- Galhaubans Haubans capelés en tête de mât, ou hauban de mât supérieur.
- Gambes de revers Haubanage inférieur de la hune, dont l’ascension est particulièrement acrobatique.
- Glène Cordage rangé en le disposant en boucles superposées.
- Goélette Navire léger généralement à deux mâts, et dont le plus grand se trouve toujours à l’arrière.
- Grand largue Allure d’un voilier recevant le vent de trois-quarts arrière.
- Gréement Ensemble des objets servant à manoeuvrer un voilier.
- Guibre Pièce rapportée sur l’étrave pour soutenir le beaupré.
- Guindant Partie de la voile placée contre le mât ou l’étai.
- Guindeau Treuil dont l’axe est horizontal.

H

- Haubans Câbles ou cordages soutenant le mât transversalement.
- Haussière (ou aussière) Grosse ligne d’amarrage ou de remor­quage.
- Hune Plate-forme située au sommet d’un bas-mât.
- Hunier Pour un gréement carré, voile située au-dessus de la hune. Pour une goélette, voile carrée située au-dessus de la misaine.

L

- Largue Allure sous laquelle un voilier reçoit le vent de côté. On distingue le petit largue (entre bon plein et vent de travers), puis le largue et le grand largue (entre le vent de travers et le vent arrière).
- Latin Se dit en principe d’un gréement dont la voile principale est établie sur une antenne, mais aussi parfois d’une voile carrée.
- Ligne de foi Axe du navire : son repérage est fondamental pour la lecture du compas de route.
- Lisse d’hourdi Pièce de charpente longitudinale et placée à plat, aboutissant au sommet du charpentage arrière du navire.
- Liure de beaupré amarrage servant à relier entre eux les différents tronçons de la mâture de beaupré.
- Loch Instrument servant à mesurer la vitesse d’un bateau.
- Lofer Se diriger vers la direction du vent. Virer lof pour
- lof : synonyme d’empanner.
- Louvoyer Remonter contre le vent en tirant des bords au plus près.
- Lover Ranger un cordage en le pliant en boucles superposées.

M

- Maître Gradé placé entre les officiers et les matelots. Ils forment la maistrance des navires. Dans la marine marchande, on dit maître d’équipage.
- Maître-bau Largeur maximum d’un bateau.
- Manoeuvre Désigne aussi bien le fait de manoeuvrer que les cordages utilisés pour ce faire.
- Marchepied Câble tendu sous une vergue pour permettre aux gabiers d’y manoeuvrer.
- Masquer Se dit d’une voile qui prend le vent du mauvais côté.
- Mât à quête Mât très incliné sur l’arrière.
- Méridienne Méthode de navigation astronomique consistant à mesurer la hauteur du soleil au-dessus de l’horizon à midi.
- Mille Abréviation pour mille nautique (1 852 mètres, distance correspondant à 1 minute de latitude).
- Misaine Désigne le mât le plus en avant d’un navire, et la voile basse qui y est établie.
- Mouillage Désigne le lieu où un bateau se met à l’ancre, l’équipement utilisé, et la manoeuvre effectuée pour mouiller l’ancre.

N

- Navire franc-tillac Navire dont le pont, dégagé, court d’une seule longueur.

P

- Panne (mettre en) Manoeuvre consistant à stopper le navire tout engardant sa voilure haute. Le principe est de disposer les voiles de telle sorte que leurs poussées respectives se contrarient.
- Panneaux Ouverture et couvercle des accès à l’intérieur.
- Passerelle Superstructure où se tiennent les officiers et marins chargés de la conduite du navire.
- Pavillon Sur la terre ferme, on dit « drapeau ».
- Pavois Prolongation du bordage de la coque au-dessus du pont, afin de le protéger des paquets de mer et servir de garde-corps.
- Perroquet Voile carrée située au-dessus d’un hunier.
- Peser Exercer un effort orienté de haut en bas.
- Phare Outre la lumière qui guide les bateaux en mer, le phare désigne l’ensemble des voiles établies sur un même mât. Ainsi, une goélette à phare carré.
- Planche Synonyme de la coupée, la passerelle permettant de passer du quai au bateau.
- Point Position du navire. Angle d’une voile : point d’écoute, de drisse, d’amure...
- Pomme de mât Pièce de bois formant chapeau à l’extrémité d’un mât.
- Pont supérieur Sur les navires possédant plusieurs étages d’ aménagement, pont extérieur.
- Poste d’équipage Logement de l’équipage.
- Pot-au-noir Zone de calmes et d’orages située de part et d’autre de l’équateur.
- Poulaines W.C. d’un navire ancien, réservés à l’équipage et situés tout à l’avant du navire, les officiers disposant des bouteilles, à l’arrière.
- Poupe Partie arrière d’un navire.
- Près Plus près Allure suivie par un voilier quand il louvoie, quand il tire des bords pour remonter contre le vent.
- Presse Enrôlement forcé dans la marine de guerre, par rafle prati­quée dans les ports ou enlèvement sur des navires marchands arraisonnés.
- Proue Partie avant d’un navire, au-dessus de l’étrave. - Quarantièmes rugissants Désigne la zone des quarante degrés de latitude sud, où le vent souffle en tempête.

Q

- Quart être de quart, prendre son quart Etre de service. Le quart désigne aussi la partie basse de l’antenne d’une voile latine. C’est aussi une des 32 divisions de la rose des vents, correspondant à 11 degrés 15 minutes et portant chacune un nom. Du nord vers l’est se succèdent ainsi : Nord, Nord-quart-Nord-Est, Nord-Nord-Est, Nord-Est-quart-Nord, Nord-Est...

R

- Raban Cordage ou sangle servant à ferler une voile, à la rabanter.
- Raguer Se dit de deux pièces qui frottent l’une contre l’autre, et subissent ainsi une usure prématurée.
- Ralingues Renfort en cordage sur le côté d’une voile.
- Refuser Se dit du vent quand sa direction devient défavorable.
- Remonter Faire route contre le vent, ou le courant.
- Ris Partie d’une voile qu’on peut replier pour en diminuer la surface. Une voile est au bas ris quand elle est réduite au maximum.
- Risée Renforcement passager du vent.
- Roaring forties Appellation anglaise des Quarantièmes rugissants.
- Rocambeau Anneau métallique coulissant sur le bout-dehors, et sur lequel on amure un foc. Un hale-dehors permet d’amurer le foc depuis le pont, et de l’amener à l’extrémité du bout-dehors.
- Rose des vents Aujourd’hui, la rose d’un compas de navigation est graduée de 0° à 360°. Autrefois, elle était divisée en 32 divisions, dont on disait qu’elles correspondaient à chacun des vents reconnus : les quarts.

S

- Sabord Ouverture ménagée dans le flanc d’un navire, généralement pour permettre aux canons de faire feu.
- Sabord d’arcasse Sabord ménagé dans l’arrière du navire.
- Safran Partie immergée du gouvernail.
- Sentine Puisard vers lequel convergent les eaux des fonds d’un bateau.
- Serrer le vent Naviguer à l’allure du plus près.
- Sextant Instrument servant à mesurer la hauteur d’un astre au-dessus de l’horizon, afin de calculer sa position.
- Sonder Mesurer la profondeur d’eau.
- Sous le vent Côté opposé à celui d’où souffle le vent.

T

- Taquet Pièce d’accastillage servant à bloquer une amarre, une drisse, une écoute...
- Taud Bâche, prélart couvrant une embarcation quand elle ne sert pas.
- Tête de mât Tout en haut du mât.
- Timonerie Poste, couvert ou non, où se trouve la roue du gouver­nail.
- Tirant-d’air Distance mesurée entre la flottaison et la tête du mât le plus haut d’un bateau.
- Tirant-d’eau Distance mesurée entre la flottaison et le point le plus bas d’un bateau.
- Toile Désigne la voilure. A sec de toile signifie « toutes voiles amenées ».
- Tonnage Capacité de transport d’un bateau, mesurée en tonneaux. Par extension, le tonnage désigne l’importance d’un bateau : on parle de fort ou de faible tonnage.
- Toron Elément des cordages toronnés, c’est-à-dire fabriqués en tournant des fibres sur elles-mêmes.
- Touline Amarre légère servant de remorque ou ligne servant à faire passer une amarre, une remorque... plus lourdes.
- Tourmentin Petit foc très solide utilisé par gros temps seulement. Tout dessus Toutes voiles établies.
- Transfilage Cordage reliant la bordure d’une voile à un espar, en faisant le tour de ce dernier, et en passant par des oeillets ménagés dans la voile.
- Travers A la perpendiculaire de l’axe d’un bateau.
- Trinquette Le plus en arrière des focs.

V

- Vaisseau Ancien navire de guerre ayant au moins deux batteries couvertes.
- Varangues Pièces de la charpente perpendiculaires à la quille. Vent arrière Allure du navire qui fait route avec le vent sur l’arrière.
- Au vent : exposé au vent.
- Sous le vent : abrité du vent.
- Vergue Traverse articulée au mât, sur laquelle on établit les voiles carrées.
- Virer Tirer au moyen d’un treuil.
- Virer de bord Manoeuvre consistant à franchir le lit du vent, de manière à recevoir le vent du bord opposé à celui qui le recevait précédemment.
- Vivres Désigne l’avitaillement du bord.

Messages et commentaires

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.