Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Caton l’Ancien

, par

Caton (Marcus Porcius Cato) dit Caton l’Ancien (Cato Maior), également appelé Caton le Censeur (Cato censor), est un homme d’État et écrivain romain, né en 234 av. J.-C au municipe de Tusculum et mort en 149 av. J.-C.

Né d’une famille obscure ; il servit d’abord sous Fabius Maximus pendant la deuxième guerre punique. Il fut successivement soldat à 17 ans, questeur du consul Scipion l’Africain en -204, édile curule en -199, préteur en -198 en Sardaigne, il acheva de soumettre ce pays, envoyé avec le titre de consul en Hispanie (Espagne) et en Grèce en -195, il obtint les honneurs du triomphe en soumettant les tribus des hauts-plateaux espagnols.

Il devint censeur en -184, il exerça ses fonctions avec une sévérité qui passa en proverbe , et il mérita qu’on lui élevât une statue avec cette inscription : À Caton, qui a corrigé les mœurs. Il lutta contre l’hellénisation de la classe politique, s’opposant aux Scipions plus ouverts, et s’opposa (vainement) à l’abrogation de la loi Oppia contre le luxe des femmes. Il fit construire la basilique Porcia sur le forum romanum pendant sa censure.

Dans ses dernières années, en -153, il dirigea une mission diplomatique envoyé à Carthage. Impressionné par le relèvement économique de Carthage, il adopta une attitude anti-carthaginoise systématique, et terminait tous ses discours au Sénat romain par la formule Delenda Carthago est (« Il faut détruire Carthage »). Il mourut en l’an 149 av. J.-C., à 85 ans, au déclenchement de la troisième guerre punique.

Caton s’appliqua aux sciences et aux lettres ; il excellait dans la jurisprudence aussi bien que dans l’agriculture ; il étudia jusque dans sa vieillesse et apprit, dit-on, le grec à 80 ans. Cependant il regardait comme dangereux certains arts de la Grèce, et il en empêcha l’introduction à Rome. (Voir : Carnéade). On reproche à ce sage païen son goût pour le vin et son avarice.

Caton laissa en mourant un grand nombre d’orations, le De agri cultura, un ouvrage d’histoire italienne intitulé : Origines romaines, et quelques écrits secondaires.

* Les origines, en sept livres, de la fondation de Rome jusqu’à la préture de Ser. Galba, vainqueur de la Lusitanie .
* De agri cultura (ou De re rustica) Traité d’agriculture, le seul ouvrage qui nous soit parvenu
* Orations, dont il a écrit vers 150, et dont des fragments d’environ 80 nous sont parvenus
* De re militari
* De lege ad pontifices auguresque spectanti
* Praecepta ad filium
* Historia Romana en grosses lettres, ouvrage destiné à l’enseignement de son fils
* Carmen de moribus
* Apophthegmata

Les Disticha Catonis et Monosticha Catonis ne sont pas de véritables écrits de Caton.

Cornélius Népos, entre autres, nous a livré une courte biographie de Caton l’Ancien. Plutarque rédigea également une biographie ; Tite-Live un remarquable portrait (livre XXXIX, chap. XL).


sources wikipedia

Messages et commentaires

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.