Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Tour Malakoff

, par

La Tour Malakoff (en fait : Malakhov) est une défense de la ville de Sébastopol en Crimée

Elle fut érigée au sommet d’une colline face aux remparts pour défendre la ville contre une éventuelle attaque des Anglais et des Français nouvellement alliés, au début des années 1850. On lui donna le nom d’un ancien capitaine russe dont le souvenir restait attaché au lieu, Vladimir I. Malakhov.

Haute de dix mètres et dotée de puissants canons, la tour constituait une défense redoutable et centrale.

Au cours de la guerre de Crimée, lors du siège de Sébastopol, les généraux alliés (francais, anglais et turcs) se trouvant découragés, un conseil de guerre fut tenu le 19 octobre 1854.

Lors de ce conseil, Lord Raglan recommanda d’éparpiller les feux (tirs), au lieu de les concentrer, et ajouta : "Vous devriez commencer vos travaux d’approche en les dirigeant vers la tour Malakoff, car, tôt ou tard, c’est là que vous serez obligés de porter votre attaque définitive." Ce fut seulement cinq ou six mois plus tard, lorsque l’on vit les Russes réunir toutes leurs forces de résistance autour de la tour, que l’on comprit que la clé de la position était là.

Le 8 septembre 1855, lors de la bataille de Malakoff, la tour Malakoff tombe aux mains des Français, dirigés par le maréchal Patrice de Mac-Mahon, devenu célèbre notamment pour cette victoire au cours de laquelle il prononça son fameux « J’y suis ! J’y reste ! », entraînant la chute de la ville. Sa prise par les zouaves de l’armée française, entraina la chute de Sébastopol le 8 septembre 1855 aux mains des alliés et marqua la fin de la Guerre de Crimée. L’exploit fut célébré dans toute l’Europe. En France, Alexandre Chauvelot reconstitua la tour au sud de Paris, au cœur de son nouveau jardin surnommé la nouvelle Californie et qui prit peu après le nom même, francisé, de Malakoff.


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.