Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Type 97 (2597) Te-ke/Ke-ke

, par

Type : char leger.
Equipage : 2 hommes.
Armement : un canon Type 94 de 37 mm (voir texte).
Blindage : maximum 12 mm.

Dimensions :

longueur : 3,68 m ;
largeur : 1,80 m ;
hauteur : 1,77 m.
Poids en ordre de combat : 4,7 t
Moteur : Ikega 4 cyl. en ligne diesel refroidi par air, développant 66 ch à 2 300 tr/mn.

Performances :

vitesse maximum sur route : 42 km/h ;
autonomie : 250 km ;
coupure franche : 1,70 m ;
pente : 60%.
Temps de service : dans l’armée japonaise de 1938 à 1945.

Le char léger Type 97 (ou Te-ke/Ke-ke) fut créé pour remplacer le Type 94 qui s’était révélé peu sûr en action. La Tokyo Motor Industry (aujourd’hui Hino Motors) construisit deux prototypes différents du Type 97, les moteurs étant fournis par Ikega. Ces premiers prototypes furent achevés en 1937.
Dans le modèle initial, moteur et chauffeur étaient à l’avant et la tourelle à l’arrière, tandis que le moteur du second modèle était placé à l’arrière pour faciliter les communications entre le chauffeur et le canonnier.

Après essais, ce dernier modèle, standardisé sous le nom de char léger Type 97, fut introduit dans l’armée en 1938. Il fut le dernier char léger à être adopté par l’armée japonaise, ce type de blindé étant dépassé quand éclata la seconde guerre mondiale. On poursuivit cependant sa construction bien après le début de la guerre et en plus grand nombre que n’importe quel autre char léger japonais. Sa coque avait une structure rivée.
Le chauffeur était à l’avant gauche et le chef de char — qui faisait également fonction de canonnier — était dans la tourelle située au centre de la coque. Moteur et transmission étaient à l’arrière. La suspension comprenait deux bogies de deux roues chacun, le barbotin à l’avant, la roue tendeuse à l’arrière et deux galets supports. L’armement consistait en un canon de 37 mm avec un total de 96 obus. Sur certains modèles, une mitrailleuse de 7,7 mm remplaçait le canon.

Il y eut plusieurs variantes du char léger Type 97, parmi lesquelles un modèle dont la tourelle avait été enlevée et le moteur déplacé à l’avant afin d’obtenir à l’arrière un vaste espace pour le transport de matériel. Ce modèle fut utilisé à des fins très diverses, notamment comme ravitailleur, comme poste d’observation mobile, comme véhicule d’amarrage pour ballon captif et comme canon automoteur portant, à l’arrière de la coque, une pièce antichar de 37 ou 47 mm.


sources l’encyclopedie des blindés ed. Elsevier Séquoia 1978

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.