Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Klaus Alakoski

, par

Victoires

26

Biographie

Klaus Alakoski occupe avec 26 victoires confirmées la 14e place au palmarès individuel des pilotes finlandais. Né le 17 août 1921, il se passionne dès sa tendre enfance pour l’avia­tion et entre dans l’armée de l’Air finlandaise pendant la guerre d’hiver. Celle-ci s’achève en mars 1940, trop tôt pour qu’il puisse y participer. Sa première affection l’amène, début 1941, au groupe LLv 32, équipé en Fokker D.XXI et chargé de la dé­fense aérienne de la capitale finlandaise. Il n’y reste qu’un mois et est transféré à la 3./LeLv 26, à Joroinen, équi­pée en Fiat G.50.

L’Ilmavoimat a reçu 33 Fiat G.50 entre décembre 1939 et juin 1940. Ce ne sont pas des avions merveilleux. Ils man­quent de puissance et leur ar­mement, limité à deux « pétoi­res », est bien léger. Mais, à cette époque, les Finlandais sont bien contents de prendre ce qu’ils trouvent... Ces appareils vont pourtant se révéler d’une étonnante ro­bustesse, malgré des condi­tions climatiques probable­ment imprévues par leur constructeur. Face aux 1-153 et autres 1-16 que leur oppo­sent les Soviétiques, ils vont faire mieux que se défendre.

Le 22 juin 1941, jour du déclenchement de l’opération « Barberousse », la Finlande se mobilise à nouveau contre l’Union soviétique. Le 3 août, Klaus Alakoski fait partie d’une formation de 6 Fiat qui ont maille à partir avec 9 1-153. Six biplans sont abattus, sans perte du côté finlandais. Alakoski remporte sa première vic­toire à cette occasion.

En 1942, il passe quelques mois dans une autre unité puis revient à son groupe d’origine. Le 10 décembre 1942, il fête sa 100e mission de guerre. Fin avril 1943, il est muté à la 3. / HLeLv 34, sans avoir ajouté de victoire à son palmarès. Mais avec sa nouvelle esca­drille, il se voit offrir de bien meilleures chances d’améliorer son score. En effet, depuis la fin mars, celle-ci a reçu une première li­vraison de Messerschmitt Bf. 109G-2. Elle opère depuis Utti, sous le commandement du capitaine Puhakka.

Dès sa première sortie, le 16 mai, Alakoski s’offre un se­cond 1-153. En mai 1943, il revendique 6 avions en tout, dont 2 LaGG-3, le 21.

Au cours de ce dernier combat, 11 Messerschmitt, commandés par le célèbre major Luukkanen, se frottèrent à quatre II-2, escortés par 17 LaGG-3 et LaG-5. Seize Brewster B.239 et 12 FW-190 de la Luftwaffe étaient venus se joindre à la bagarre. En tout, 2 II-2, 2 LaGG-3 et 2 LaG-5 furent abattus.

Le 16 juin 1944, Alakoski accomplit sa 200e mission. Le 28 juin, sous les ordres du ca­pitaine Puhakka, une formation de 9 Messerschmitt se heur­tent à 17 II-2 escortés par 6 Yak 9. Alakoski abat succes­sivement 2 bombardiers et un chasseur.

Le 4 septembre 1944, la Finlande déposait les armes. Elle fut contrainte, selon les clauses de l’armistice avec l’U.R.S.S., de les reprendre quelques jours plus tard pour les retourner contre son allié de la veille : l’Allemagne


sources : serie "Connaissance de l’histoire" ed hachette 1979-1983"

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.