Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Bonaparte, Marie-Paulette, dite Pauline

, par

Princesse Borghese (Ajaccio, 20 octobre 1780 - Florence, 9 juin 1825).

Pauline Bonaparte, née Paoletta, est la deuxième fille de Charles-Marie Bonaparte et de Maria-Létizia Ramolino, et la plus belle des sœurs de Napoléon Bonaparte. Elle est née le 20 octobre 1780 à Ajaccio, dans la maison familiale, et meurt le 9 juin 1825 à Florence. Elle était la sœur préférée de Napoléon.

Jeunesse

On connaît très peu de choses sur les premières années de sa vie. En 1793, à l’âge de 13 ans, elle suivit sa mère, frères et sœurs, dans la fuite vers le Continent, après le choix familial de la Révolution. Elle sera vite courtisée d’abord, au château Salé à Antibes où habite la famille après le Siège de Toulon, par Andoche Junot devenu aide de camp de Bonaparte, puis par le Conventionnel Stanislas Fréron, dont Bonaparte ne veut pas entendre parler. Pour couper court à cet idylle, Bonaparte fait venir Paoletta au château de Mombello, près de Milan, où il régne déjà comme un proconsul...

Mariage

Napoléon lui francise son prénom en Pauline et lui fit épouser en 1797 Victor Emmanuel Leclerc, un des meilleurs généraux de la République après avoir refusé sa main à Duphot, celui qui trouva la mort à Rome en 1797, lors d’une émeute. Plus tard, les jeunes soeurs du général Leclerc épouseront, l’une le futur maréchal Davout et l’autre le général de division Friant. Le mariage est célébré le 14 juin 1797. L’année suivante ils auront un fils prénommé Dermid, prénom issu de la poésie d’Ossian. Elle accompagna son mari dans l’expédition de Saint-Domingue (actuellement Haïti), destinée à mater la rébellion menée par Toussaint Louverture.

En dépit de la position de son frère, et du fait des absences fréquentes de son mari en campagne, Pauline eut de nombreuses aventures à Saint-Domingue, souvent avec des soldats de bas-rang et des officiers. Bien qu’elle fût infidèle, Pauline s’occupa, avec courage, de son mari qui avait contracté la fièvre jaune. Il finit par en mourir le 1er novembre 1802. Le désespoir de Pauline fut spectaculaire, elle se coupa les cheveux et les plaça dans son cercueil. Elle fit mettre le coeur de son époux dans une urne et rapatria en France, la dépouille funèbre.

Le Premier Consul chercha vite un nouveau mari et le trouva en la personne de Camille Borghèse. C’est un prince romain possédant un riche palais, de vastes domaines et une belle rente. Après le mariage en 1803 à Mortefontaine dans la propriété de Joseph, Napoléon acheta la collection d’art des Borghèse qu’il destina au musée du Louvre. Pauline se lassa vite de Rome et s’en vint habiter le château de Neuilly, où elle tint une espèce de cour, tandis que Camille Borghèse partait pour l’armée dans la Garde consulaire. En 1804, Pauline a la douleur de perdre son jeune fils Dermid qui avait toujours été de constitution faible. Mais quelques mois plus tard, princesse Borghèse, elle assiste au couronnement. Elle habite alors faubourg Saint-Honoré dans cet hôtel Charost (devenue ensuite l’ambassade britannique).

En 1805, Camille Borghèse, chef d’escadron part pour le camp de Boulogne puis est affecté à l’armée d’Allemagne, comme colonel de carabiniers et nommé général en 1807.

Pauline est élevée au rang de princesse de Guastalla en 1806. Cependant, elle fut toujours défiante à l’égard de Marie-Louise. Cette attitude lui valut un froid avec son frère.

Chute de Napoléon et fidélité

La relation de Pauline et de Napoléon fut marquée par un lien profond de fidélité et de bienveillance, à la différence des autres frères et sœurs de Napoléon. Étant la plus grande admiratrice de Napoléon, elle lui resta toujours fidèle. Elle fut la seule des Bonaparte à lui rendre visite durant son exil sur l’île d’Elbe. Elle utilisa ses propres fonds pour améliorer le train de vie de Napoléon à Elbe (elle mit à sa disposition ses diamants qui furent pris à Waterloo dans la voiture de l’Empereur). Dans ses dernières années, elle se rapprocha du prince Borghèse, et, pressée par le pape Léon XIII, vécut avec lui à Florence. Sa santé décline et elle meurt de maladie le 9 juin 1825 à Florence, sans descendance, inquiétée pour avoir essayé de rapatrier son frère de Sainte-Hélène. Son cercueil est transporté à Rome et repose aujourd’hui dans la chapelle Borghesiana à Sainte-Marie Majeure de Rome.

Vénus de Canova

Elle était une des plus belles femmes de son temps. Le sculpteur Canova a immortalisé la beauté de Pauline Borghèse en une sublime Vénus de Praxitèle de marbre, couchée sur un divan, simplement vêtue d’un drap recouvrant ses jambes.


sources : wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.