Publicité

Publicité
Publicité

Site collaboratif, dédié à l'histoire. Les mythes, les personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Le siècle des Lumières

et ses philosophes

, par

Après la mort du Roi-Soleil et la fin des guerres de religion en Europe, philosophes et érudits lancent un mouvement intellectuel dans le but de regrouper les savoirs acquis jusqu’alors, notamment avec l’invention de l’Encyclopédie. On pourrait les voir comme les humanistes de la Renaissance… en plus avancés.

Les principaux philosophes des Lumières

Les principaux philosophes des Lumières étaient des érudits de classe élevée pour la plupart. Un philosophe particulièrement connu est Voltaire, et son œuvre Candide dont le personnage perdure dans l’optimisme. Nous parlons aussi beaucoup de Denis Diderot, qui contribua à la réalisation de l’Encyclopédie, auteur notamment de la célèbre œuvre Jacques le Fataliste.
A cette période, suite aux guerres de religions, la paix arrivait enfin et l’objectif était de la conserver. La philosophie critiquait la société et privilégiait la liberté. A cette époque, on pensait à la liberté de pensée, mais aussi aux idées du libéralisme. Comme le XVIIIe précède de peu la Restauration, l’industrialisation de l’Europe, elle laisse insensiblement la place aux futures pensées libérales qui régiront bientôt les pays touchés par le capitalisme économique.

Lien avec l’Humanisme et la Renaissance

Les révolutions des Lumières furent animées par les philosophes de ce siècle, comme Voltaire, Rousseau et Montesquieu. Nous pouvons faire un lien avec les humanistes -comme Rabelais, Montaigne et Erasme- qui se sont posés des questions sur eux-mêmes et sur ce qui les entourait. Les philosophes ont également recherché ce savoir, et avoir accès à la connaissance. De là a jailli l’Encyclopédie, qui a réuni les connaissances que les hommes avaient acquises jusqu’alors. Ainsi, rien ne se perdrait et tout se saurait. Prenons l’exemple de Candide, le personnage de Voltaire qui se réjouit de ses malheurs ; il voyage beaucoup et en apprend toujours plus dans chaque région où il se rend. Durant la période des lumières, on retrouve ce transfert de savoir et cet intérêt pour la connaissance qui se sont manifestés au temps de l’Humanisme.
Nous pouvons aussi parler de la philosophie de l’Antiquité qui a fasciné les humanistes de la Renaissance. Par exemple, Pic de la Mirandole, un philosophe et théologien humaniste, parle de la philosophie de Platon dans ses textes ; à la période des Lumières, c’est le siècle des philosophes. On cherche à nouveau ce savoir perdu d’autrefois, tout comme l’ont fait les humanistes. Nous pouvons donc constater que les Lumières se sont inspirées des idées des humanistes. Elles ont suivi le mouvement inauguré durant la Renaissance et l’ont amélioré, notamment en créant l’Encyclopédie que l’on peut effectivement appeler une révolution. Sans les humanistes, les Lumières n’auraient pas été aussi avancées et n’auraient pas eu les mêmes effectives.


SOURCES : Les Encyclopes, L’Histoire de la France : édition MILAN
René Rémond, le XIXe siècle (1815-1914) : introduction à l’histoire de notre temps
Wikipédia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.