Publicité

Publicité
Publicité

Site collaboratif, dédié à l'histoire. Les mythes, les personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Edward Hopper

, par

Edward Hopper est né le 22 juillet 1882 à New-York aux Etats-Unis et est mort le 15 mai 1967 aux Etats-Unis. Particulièrement connu pour ses peintures, il n’en reste pas moins un talentueux graveur et aquarelliste.
Etudiant dans le dessin publicitaire et la peinture à la prestigieuse New York School of Art à New-York, Hopper a comme professeur John Singer Sargent et Robert Henri. Le premier est un imitateur et le second encourage ses élèves à peindre la vie urbaine de manière réaliste. Afin de se perfectionner, Hopper fait plusieurs séjours en Europe et étant épris de Paris, il y fait trois séjours. Il partage son expérience parisienne dans ses œuvres de jeunesse. De retour à son pays d’origine, il exerce le métier de dessinateur publicitaire tout en continuant de peindre durant ses loisirs. C’est en 1913 qu’il vend sa première peinture à l’Armory Show, mais elle ne lui apporte pas la célébrité. Ce n’est que dix ans plus tard qu’il en vendra de nouvelles. Alors qu’ils sont tous deux étudiants en art, Hopper rencontre Josephine Verstille Nivison, dite « Jo », et l’épouse en 1924. Malgré de nombreuses et violentes disputes il ne la quittera jamais. Sa présence lui est également nécessaire, puisqu’elle lui sert de modèle féminin pour ses tableaux. En 1924, lors de sa seconde exposition individuelle, Hopper obtient un franc succès et décide de se consacrer entièrement à la peinture. Il devient très vite le représentant principal du nouveau réalisme et est le premier artiste à utiliser le milieu agricole et urbain américain comme principaux sujets picturaux. Il reste ainsi à l’écart des recherches contemporaines de l’avant-garde. En 1933, une rétrospective au Museum of Modern Art de New-York finit d’asseoir sa réputation. Plus les années passent, plus Hopper a du mal à trouver de nouveaux sujets et se laisse dépasser par l’expressionnisme abstrait. Il meurt en 1967, isolé mais non oublié. Son œuvre inspire des générations d’artistes, de cinéastes et d’écrivains dont, notamment, Alfred Hitchcock.


Sources : KRANZFELDER, Ivo, Edward Hopper, 1882-1967 : vision de la réalité, éditeur Köln [etc.] : Taschen, 2006
Image : http://cdigallieni.blogspot.com/2013/02/analyse-de-tableaux-d-edward-hopper-en.html

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.