Publicité

Publicité
Publicité

Site collaboratif, dédié à l'histoire. Les mythes, les personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Marcel Dassault

, par

Marcel Dassault (né Marcel Bloch le 22 janvier 1892 à Paris - 17 avril 1986 à Neuilly-sur-Seine) était un entrepreneur. Il est surtout connu en tant que fondateur et PDG du Groupe Dassault.
Après des études secondaires passées au Lycée Condorcet, il entre à l’ École d’électricité Bréguet (ESIEE), puis intègre l’ École supérieure d’aéronautique et de construction mécanique (Supaéro) dont il sort diplômé en 1913.

Il dessine l’hélice Éclair pour avion, utilisée par l’aviation française durant la Première Guerre mondiale et construit son premier avion en 1917. Il quitte un temps le domaine aéronautique pour s’occuper d’une manufacture de meubles. Puis il revient à l’aéronautique en 1928, et fonde la Société des Avions Marcel Bloch. Sa société étant nationalisée sous le nom SNCASO en 1937, il crée quelques mois plus tard la Société Anonyme des Avions Marcel Bloch (SAAMB).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est arrêté en 1940 par le gouvernement de Vichy. Il refuse de collaborer avec l’envahisseur, est arrêté avec sa femme et ses enfants par la Gestapo, internés à Montluc et ensuite à Drancy, il est déporté à Buchenwald en 1944 et sauvé huit mois plus tard par Marcel Paul, membre du Parti communiste français, et également par Albert Baudet. Il manifestera par la suite sa gratitude en nommant Albert Baudet directeur de la publicité du magazine Jours de France, et en versant chaque année une somme d’argent au journal l’Humanité.

Il faut d’ailleurs noter que c’est en déportation que Marcel Bloch, d’origine juive, se convertit au catholicisme.

En 1946, il fait changer son patronyme en Bloch-Dassault (décret paru au Journal officiel du 4 décembre 1946), puis en Dassault (décret paru au Journal officiel du 15 février 1949). Dassault est une déformation du nom de code Char d’assaut utilisé par son frère, le général Darius Paul Bloch, dans la résistance.

Sa société devient la Société des Avions Marcel Dassault qui produit les premiers avions à réaction français : Ouragan (1949), Mystère II (1952), Mirage III (1956), Mirage IV (1959) qui équipe les forces nucléaires françaises et l’avion civil, bi-réacteur d’affaires Mystère-Falcon (1963). Une division électronique est créée en 1954 pour le développement du guidage de missiles.

Absorbant les usines Bréguet, la SAMD est renommée Avions Marcel Dassault-Bréguet Aviation (AMD-BA) en 1971. Elle produit alors l’Alpha Jet (1973), avion d’entraînement qui équipe entre autres la Patrouille de France, le Mirage 2000 (1978), l’avion de transport de passagers Mercure 100 (1973), les Rafale et des évolutions de la série des Falcon. Il se crée ainsi un groupe industriel militaire et civil centré sur l’aviation, l’électronique (Électronique Serge Dassault) et l’informatique (Dassault Systèmes). La Société AMDBA sera renommée Dassault Aviation. En 1976, la société est éclaboussée par un scandale : un ancien cadre licencié, Hervé de Vathaire, révèle une fraude fiscale massive, Jacques Chirac, ancien secrétaire d’État aux Finances et très lié au groupe Dassault, manque d’être compromis. H. de Vathaire est réintégré et la société Dassault parvient à échapper à des poursuites judicaires. En 1981, elle échappe à la nationalisation en faisant cadeau à l’État de 26 % des actions de celle-ci.

Il s’intéresse également à la presse en créant un hebdomadaire Jours de France[1], concurrent de Paris-Match, dans lequel il fit une part belle à l’aviation et à ses idoles Chantal Goya et Thierry Le Luron. Il tenait lui-même une rubrique, le Café du commerce.

Il a été producteur de cinéma.

Il fut sénateur des Alpes-Maritimes, puis député de l’Oise, doyen de l’Assemblée nationale de 1978 à 1986.

Il a été décoré de la plus haute distinction française, la Grand croix de la Légion d’Honneur.

Dans le palmarès des plus grandes fortunes de France, il fut le premier en 1985.

La place du Rond-point des Champs-Élysées est renommée Rond-Point des Champs-Elysées Marcel Dassault en 1992.

Hergé s’est inspiré de lui pour créer le personnage de Laszlo Carreidas dans l’album de Tintin Vol 714 pour Sydney

Son fils Serge a pris sa succession à la tête du groupe jusqu’en 2000.

avions dassault

Militaires

 MB 152
 Bloch SEA IV, 1918
 MB 80-81, 1932
 MB 200, 1933
 MB 210, 1934
 MB 120, 1933
 MB 130, 1935
 MB 211, 1935
 MB 131, 1936
 MB 150-157, 1937
 MB 133, 1937
 MB 170, 1938
 MB 500, 1938
 MB 174, 1939
 MB 135, 1939
 MB 480, 1939
 MB 134, 1939
 MB 176, 1939
 MB 175, 1939
 MB 700, 1940
 MB 161, 1939
 MB 162, 1940
 MB 800, 1941
 MB 303, 1947
 MD 315 Flamant, 1947
 Ouragan, 1951
 Mystère II, 1951
 MD 453, 1952

 Mystère IV, 1952
 MD 550, 1955
 Super Mystère B1, 1955
 Super Mystère B2, 1956
 Dassault Mirage III-C, 1956,
 Étendard II, 1956
 Étendard IV, 1956
 MD 410 Spirale, 1960
 Balzac V, 1962
 Mirage IV (bombardier nucléaire), 1960
 Mirage F1, 1966
 Mirage V, 1967
 Mirage G, 1967
 Milan, 1968
 Mirage G-4/G-8, 1971
 Alpha Jet, 1973
 Super-Étendard, 1974
 Falcon Guardian 01, 1977
 Mirage 2000, 1978
 Mirage 4000, 1979
 Mirage 50, 1979
 Falcon Guardian, 1981
 ATL 2, 1982
 Mirage III NG, 1982
 Rafale, 1986
 nEUROn, attendu pour 2009

Civils
Dassault Falcon (Mystere) 20F-5

 MB.60/61, 1930
 MB.90/92, 1932
 MB.120, 1932
 MB.220, 1936
 MB.161, 1937
 Mystère-Falcon 20, 1963
 Falcon 10, 1970
 Mercure 100, 1971
 Falcon 30, 1973
 Falcon 50, 1976
 Falcon 900, 1984
 Falcon 2000, 1993
 Falcon 2000Ex, 1994
 Falcon 900Ex, 1995
 Falcon 7X, 2005
 Falcon 900Dx, 2005
 Falcon 2000Dx, 2007

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.