Publicité

Publicité
Publicité

Site collaboratif, dédié à l'histoire. Les mythes, les personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Jean Calvin

, par

Jean Calvin naît le dix juillet 1509 en France, à Noyon. Comme il est très intelligent et qu’il vit dans une famille bourgeoise, il a le privilège d’aller faire ses études à Paris où il apprend le droit et la théologie à l’âge de quatorze ans, ainsi que le grec et l’hébreu, soit les langues de la Bible. Durant ses études, il apprend à connaître les idées de Martin Luther qui, en Allemagne, fut le premier réformateur. Il décide donc de vivre selon les « textes sacrés »

Les protestants persécutés

En France, les premiers protestants sont persécutés sur ordre de François premier, roi catholique. Il les poignarde, les décapite, les pend ou les brûle vifs pour la seule raison qu’ils pratiquent le christianisme différemment. Calvin doit fuir la France et se réfugie à Bâle, une ville suisse devenue protestante.
En 1536, Calvin écrit un livre intitulé « L’institution chrétienne » qu’il adresse particulièrement au roi de France afin de montrer que les protestants ne cherchent pas à annihiler le catholicisme et ses idées médiévales, mais souhaitent simplement le réformer de manière plus juste. Ce livre demande aussi d’arrêter les persécutions. Grâce à la récente invention de l’imprimerie, ce livre pourra être publié en de nombreux exemplaires dans plusieurs pays ; ce livre en particulier rendra Calvin célèbre.
Calvin passera sa vie à réécrire et à compléter ce livre. Il y explique ses convictions protestantes : Dieu est en chacun de nous et Il souhaite que les humains agissent de manière juste

Genève : la Rome protestante

Alors que Calvin souhaite se rendre à Strasbourg (ville protestante pas encore française), il est empêché de traverser la France à cause des guerres de religions ; il s’arrête donc à Genève en pensant n’y rester qu’une nuit, mais il est retenu par Guillaume Farel, un autre réformateur français qui habite Genève. Celui-ci cherche à ce que Genève, ville mitigée à propos des religions, devienne entièrement protestante et Farel souhaite que Calvin convainque les genevois, qui admirent cet érudit, de tous se convertir au protestantisme. Les genevois ont accepté la Réforme le 21 mai 1536, mais il leur manque un guide spirituel. Calvin ne veut pas de ce rôle-là, mais il finit par accepter et de rester à Genève, sous les menaces de Guillaume Farel. Il commence donc à enseigner son interprétation de la Bible et à imposer la charité et la pauvreté afin de vivre de manière juste.
Bien qu’il ne désire pas demeurer à Genève, Calvin est confronté à des opposants qui les trouvent trop sévères, lui et Farel. Ils veulent que les habitants vivent selon les commandements de la Bible et ils les surveillent, ce qui agace rapidement les genevois. Calvin refuse même de donner la communion à ceux qui lui désobéissent ; il devient donc un ennemi en plus d’être un étranger
Moins de deux ans après son arrivée, Calvin est contraint de quitter Genève ainsi que son ami Guillaume Farel, chassés par les riches bourgeois et notables. Calvin s’en va donc à Strasbourg en 1538 où il devient le pasteur de la communauté des réfugiés français. Là-bas, il fait la connaissance de Martin Bucer, le réformateur de la ville. Calvin se marie avec Idelette de Bure, une jeune femme veuve et mère de deux enfants que Calvin accueille. Ils auront un fils, Jacques, qui mourra prématurément.
Trois ans plus tard, on réclame à nouveau Calvin à Genève pour la même raison que sa première venue. Par sens du devoir, il y retourne. Il parvient à partager ses idées protestantes avec les habitants, bien qu’il n’ait aucune envie de retourner dans la ville qui l’a chassé. Il y restera cependant jusqu’à la fin de sa vie.
Le 29 mars 1549, déjà malade, Idelette meurt. Calvin est très triste : il ne se remariera jamais. Il trouve du réconfort en écrivant beaucoup et en se confiant à Dieu. Calvin habitait avec son frère et sa sœur, Antoine et Marie, sa seule famille. Mais il considère tous les protestants comme des frères.
Calvin s’agite beaucoup : il héberge chez lui des orphelins et accueille des amis. Avec toute cette agitation, Calvin n’a plus le temps de penser à lui et il est souvent malade. Le 27 mai 1564, il mourra sans être retourné en France alors qu’il avait bcp d’amis et était célèbre pour ses écrits.


Sources : COTTIN, Jérôme, Jean Calvin et la modernité de Dieu : 1509-1564, Strasbourg : Ed. du Signe, 2008
Image : Corinne Vonaesch, Calvin l’ami de Dieu : http://c-vonaesch.ch/galerie/albums/calvin-lami-de-dieu-1/content/5-1/

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.