Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

canon de montagne de 65mm

, par

Pays : France

Calibre : 65mm

poid:400 kg

vitesses initiale du projectile:330m/s

champs de tir horizontal:6°

champ de tir vertical : -9° à +32°

portée : 5.500m

poid du projectile 4.5kg ou 3.8 kg

Transport en 4 Fardeaux

Le 65 de montagne qui va progressivement remplacer le 80 de montagne était un matériel à tir rapide à lancer avec affût articulée : le tube en acier disposait d’un ressort télescopique qu’il fallait comprimer à la main avant le départ du premier coup ce qui avait pour effet de ramener le tube à cinquante centimètres en arrière de sa position normale. Après chargement, le tube étant en arrière, le tir s’effectuait en lachant le ressort, ce qui provoquait le « lancer » du tube en avant ; la mise à feu avait lieu exactement à la fin du lancer ; l’énergie du recul contrebalançait la force d’inertie du lancer et ramenait le tube en arrière, en position de tir du coup suivant. En cas de long feu (retard dans la mise à feu), rare heureusement, la pièce piquait du nez vers l’avant, l’obus risquant alors de percuter le sol, donc d’exploser, à quelques mètres en avant de la pièce aussi les artilleurs chevronnés met­taient-ils toujours sous le tube en position de tir « avant » une caisse à munition vide pour limiter, en cas de long feu, le basculement du tube.
Le 65 de montagne avait une portée maximum de 5 500 mètres avec un projectile en acier de 4 kilos et sa vitesse de tir pouvait atteindre 10 à 15 coups/minute, avec des angles de tir inférieurs à 45o• D’un poids en batterie de 400 kilos, la pièce se décompo­sait en quatre fardeaux pour le transport à dos de mulets : la pièce, le frein, la flèche, les roues. La traction sur route s’ef­fectuait à l’aide d’une limonière et d’une roulette sous la crosse. Utilisé dans les campagnes coloniales, ce matériel fut même mis à dos de dromadaires pour former des batteries sahariennes.


sources : guysylvain.chez-alice.fr/nouvellepage25.htm.

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.