Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Uther Pendragon

, par

Uther Pendragon (pen-dragon : « tête des dragons » en breton) est le père du roi Arthur dans la légende arthurienne. Son nom semble dérivé ou avoir la même racine qu’Arthur. Le surnom Pendragon provient d’une comète ayant la forme d’un dragon qu’Uther « voit » et dont il s’inspire pour créer deux étendards-aux-dragons. Une autre tradition dit qu’Uther portait à sa selle les têtes de deux dragons, un blanc et un rouge, qui vivaient sous terre et qui furent réveillés par le poids de la tour que le roi Vortigern faisait construire au-dessus d’eux. En sortant de terre, les dragons s’entretuèrent.

Uther est mentionné pour la première fois par Geoffroy de Monmouth dans son Historia regum Britanniae (Histoire des Rois de Bretagne). Selon Geoffroy, il féconde Ygraine en prenant la semblance de son mari Gorlois, duc de Cornouailles, par le biais de la magie de Merlin. De cette grossesse naîtra Arthur. Le thème de la naissance illégitime se répète dans les romans arthuriens plus tardifs avec Mordred, engendré par Arthur, et Galaad, fils de Lancelot.

Geoffroy fait d’Uther le plus jeune frère d’Ambrosius Aurelianus (personnage historique) et son successeur au trône de Logres, tous deux étant les frères cadets de Constans, dont Vortigern avait fait son roi fantoche avant sa mort, tous trois étant les fils d’un roi nommé Constantin de Damnonie. Ce roi légendaire est peut-être en partie le fait d’une confusion avec le roi Constantin III, ayant réellement existé, prétendant au trône impérial de Rome entre 407 et 411, et le roi Constantin de Damnonie qui vécut au VIe siècle et peut-être également avec un troisième Constantin qui apparait dans les Généalogies Galloises.

Le texte gallois mentionne un autre fils d’Uther, Madoc, père d’un neveu d’Arthur, Eliwlod.

Geoffroy attribue également à Uther une fille, Anna (appelée ailleurs Morgause et soeur de Morgane et demi-soeur d’Arthur), soeur d’Ygraine. Anna épouse le roi Lot et devient mère de Gauvain (Gawain en anglais) et Mordred. Mais dans des romans plus tardifs la mère de Gauvain est généralement Eleine la fille d’Ygraine et de Gorlois, préalablement mariée. De même, ailleurs dans son œuvre, Geoffroy affirme que le roi Lot avait épousé la sœur d’Aurelius durant le règne de celui-ci.

Dans les Généalogies Galloises, Anna apparaît comme étant la mère de Howel de Bretagne (dont Geoffroy fait également un neveu d’Arthur). Mais dans ces généalogies cette Anna apparaît sans rapport avec Uther Pendragon. Geoffroy insiste également beaucoup sur une lignée de rois de Bretagne d’origine britannique qu’Uther « voit » dans la vision qu’il a d’une comète personnifiée par une fille de sa descendance ; le premier de ces rois bretons étant Howel. Ainsi, il semble que la « Anna » de Geoffroy apparaissait dans toutes les sources qu’il utilisait comme étant la mère de Howel, non celle de Gauvain. D’ultérieurs narrateurs partis du récit de Geoffroy restent en proie à la confusion devant ces contradictions et tentent généralement de les résoudre en faisant du royaume de Howel un fait arthurien.

Il existe un autre récit ayant le personnage d’Uther Pendragon comme toile de fond, le Parzifal de Wolfram d’Eschenbach. Un certain Mazadan se rend avec une fée, nommée Terdelaschoye, au pays de Feimurgan. Ceci ressemble à quelque source originelle faussée racontant l’alliance de Mazadan avec la Fée Morgane, fée de la Terre de la Joye. Mazadan devient père de deux fils, Lazaliez et Brickus. Ce dernier devient père de « Utepandragun », lui-même père d’Arthur, tandis que l’aîné, Lazaliez, devient le père de Gandin d’Anjou père de Gahmuret, père de Parzifal/Perceval. Tant Uther Pendragon qu’Arthur apparaissent ici comme les rejetons d’une branche mineure d’une Maison d’Anjou imaginaire du V/VIe siècle.

Dans la Prose Lancelot, Uther Pendragon affirme être né à Bourges. Il rassemble une armée pour se rendre en Bretagne afin de combattre le roi Claudas de Bourges, une situation ressemblant assez à celle qui eut lieu au Ve siècle avec le chef britannique Riothamus qui alla en Bretagne pour combattre les pillards qui sévissaient à Bourges.

Dans le Merlin de Robert de Boron, Uther Pendragon tue le Saxon Hengist (le nom Hengist équivaut à Angis ou Augis) alors qu’Hengest s’introduit dans le camp britannique avec l’intention de l’assassiner. C’est pour Uther Pendragon qu’est créée, par Merlin, la Table Ronde.

Selon une théorie de David Sims et Mick Baker, Uther Pendragon aurait pu être le roi gallois Einion l’Impétueux, en raison d’une série de coïncidences : L’Impétueux, se disant « Yrth » aurait pu donner « Yrthr » (« Uther »), et en tant que chef de la famille royale de Gwynedd, Einion portait le titre de Pen Draig « Chef Dragon ». L’appellation « Yrthr Pen Draig » n’est pas sans rappeler « Uther Pendragon ». En outre d’autres coïncidences se portent sur son fils, Owain Dents-Blanches qui aurait pu être le Roi Arthur. Il ne s’agit bien sûr que de conjectures étant donné le peu de documents que l’on possède de cette époque.


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.