Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Une colline de 70 metres sur toute la concorde

, par

Les travaux d’Hercule commencèrent. Deux mille terrassiers, travaillant par équipes de jour et de nuit, attaquèrent le tronçon Vincennes-Maillot.
Chaque jour, une masse de mille mètres cubes de déblais devait être évacuée. On calcula en 1905 que ces déblais, installés sur toute la surface de la place de la Concorde, auraient formé une colline atteignant 70 mètres de haut !

A mesure que les ouvriers creusaient, la tranchée était soutenue par des coffrages en planches. Puis la voûte du tunnel était exécutée en maçonnerie.

En décembre 1899, un effondrement se produisit entre l’avenue Friedland et les Champs-Élysées. La o faille » avait 50 mètres de long sur 15 de large. La chaussée dégringola de 15 mètres, entraînant arbres et becs de gaz. Deux passants furent blessés. Les terrassiers avaient heureusement vu tenir l’accident et s’étaient mis à l’abri.

Il avait été convenu que la ligne serait ouverte au mois de juillet 1900, pour la grande Exposition. Cette perspective continuait à inquiéter les gens timorés. Certains journalistes affirmaient sans rire que les voyageurs seraient asphyxiés par la fumée.
D’autres redoutaient, dans l’obscurité des tunnels, l’action des pickpockets ou les inconvenances des malotrus. Quant aux actionnaires des compagnies de tramways et aux propriétaires des voitures de louage, ils étaient naturellement fort mécontents de la concurrence et déblatéraient à qui mieux mieux sur le nouveau mode de transport parisien.

19 juillet 1900. Le thermomètre marque, à Paris, 38° à l’ombre. Quelle agréable fraîcheur doit régner dans les tunnels du métropolitain !
En ce jour marqué désormais d’une croix blanche, la station Maillot est ouverte au public. Les travaux devaient primitivement être terminés pour le jour de la fête nationale, mais le préfet de police Lépine a craint pour ce jour-là des manifestations. Un délai de cinq jours a donc été décidé. Le 18, une députation d’importants personnages, parmi lesquels le ministre des Travaux publics et le préfet de la Seine, inaugurent la ligne en se rendant de Maillot à Vincennes.


"Le Journal de la France" tallandier 1970 article de Jacques Mayran

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.