Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Un plan superbe... sur le papier

, par

L’opération devait débuter le 29 novembre, selon un plan très séduisant sur la carte, mais qui manquait pathétiquement de réalisme dans les faits. Djedeida était l’objectif d’un bataillon du régiment des Northampton, renforcé d’une batterie d’obu-
siers de 25 livres et chars moyens Grant du groupement tactique B de la division
blindée américaine. Le second bataillon de parachutistes, sous les ordres du redouté lieutenant-colonel John D. Frost, devait être largué par 44 Dakota sur l’aéroport de Depienne (inoccupé en réalité, c’était une simple piste de secours) loin à l’intérieur des lignes de l’Axe.
L’objectif était de réduire le potentiel de bombardement en piqué de la Luftwaffe qui, petit à petit, finissait par user les forces britanniques. Après la prise de la base de Djedeida, les blindés anglais et américains pousseraient sur Tunis pour achever le succès. Djedeida fut attaquée à deux reprises, mais sans succès. Les Northampton se firent foudroyer par les tirs meurtriers des mitrailleuses Spandau, et les canons antichars allemands restés intacts firent des ravages parmi les chars Grant du groupement tactique B qui s’était aventuré en terrain plat à découvert. La phase Chouigui et de pénétrer en profondeur dans les positions de la 11e brigade par la trouée de Tebourba.
Ce ne fut pas le manque de volonté qui empêcha Fischer d’anéantir la 11e brigade, mais la formidable résistance que lui opposèrent Anglais et Américains, et particulièrement les survivants des Hampshire et des East Surrey et les batteries de 25 livres de la Royal Artillery.
Le 1" décembre, la 11’ brigade était attaquée en tête, sur son centre, et sur ses arrières. Le groupement tactique du Major Luder débouchant du nord menaçait de submerger le Q.G. de la brigade, heureusement situé à proximité des pièces de 25 livres de la 321e batterie de campagne et des obustiers de montagne de 3,7 pouces (95 mm) de la 457e batterie légère. Une avalanche d’obus mit six chars allemands hors de combat et Luder dut se replier.
Le lendemain 2 décembre, le 13e régiment blindé rappelé de Medjez-el-Bab attaqua Luder à son tour et le tint en échec, non sans subir à cette occasion de lourdes pertes en chars. Hudel, attaquant du nord lui aussi, chassa les Northampton de leurs positions. Mais les East Surrey parvinrent à repousser l’assaut de Koch à El-Bathan. Les combats les plus violents eurent lieu devant Tebourba, où les Hampshire réussirent à contenir trois jours le groupement tactique « Djedeida ».
Leur chef, le lieutenant-colonel William C. Lee n’aimait pas du tout la position qui lui avait été affectée. Il avait demandé l’autorisation soit d’attaquer Djedeida par ses propres moyens, et de s’y maintenir, soit de se replier pour former un front continu avec les East Surrey. Les deux réponses furent négatives, et le bataillon resta isolé sur sa position, décidé à la défendre jusqu’au bout, mais sans espoir.
« Djedeida » poussa une première attaque d’infanterie le 1" décembre. Elle fut repoussée. Les Hampshire se montrèrent alors d’une extrême agressivité, chaque amorce de brèche dans leur dispositif étant aussitôt colmatée par une contre-attaque acharnée.
Le lendemain l’affaire devint plus meurtrière. L’ennemi avait reçu des chars en renfort, et ce fut le début d’une série de corps à corps fantastiques. Les combats se déroulaient dans un fond de vallée couvert d’olivettes et les canonniers n’appercevaient souvent leurs objectifs qu’à la dernière seconde. Pendant un moment les chars allemands réussirent à pénétrer à l’intérieur du périmètre de défense, et s’apprêtaient à exécuter un peloton à la distance de 20 mètres, lorsque le capitaine Thomas, qui commandait la compagnie réalisa que la menace la plus sérieuse provenait de l’infanterie d’accompagnement et non des chars.


Connaissance de l’histoire ed hachette 1982

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.