HistoireduMonde
.net
Accueil > Renaissance > Empire Ottoman > Personnages > Soliman le Magnifique

Soliman le Magnifique

Soliman le Magnifique (Kanûnî Sultan Süleyman) est né le 27 avril 1495 à Trébizonde (Trabzon) et meurt le 7 septembre 1566 à Szigetvár. Il est le neuvième sultan de la dynastie ottomane. Seul fils survivant de Selim Ier Yavuz, Soliman, monte sur le trône en 1520. Avec l’aide de son grand vizir, il impose les réformes lui valant son surnom turc de « Législateur » (Kanûnî).

Sous son règne, l’Empire ottoman devient une grande puissance mondiale, mais il continue à s’étendre pendant encore un siècle avant de commencer une longue phase de déclin.

À l’âge de sept ans il avait été envoyé à Istanbul pour y étudier les sciences, l’histoire, la littérature, la théologie et les techniques militaires. Il fit ses premières expériences en matière de gouvernement dans différentes provinces.

Dès le début de son règne il entreprit plusieurs campagnes de conquêtes. Il conquit la Serbie en 1521 en prenant Belgrade. Il assiégea et il prit l’île de Rhodes en 1522, laissant les chevaliers de Saint Jean se réfugier à Malte.

Le 29 août 1526 Soliman remporta la victoire de Mohács contre le roi Louis II de Hongrie et occupa la majeure partie de la Hongrie, dont il donna le trône à Jean Zápolya prince de Transylvanie. Mais Charles Quint, Saint Empereur Romain, et son frère Ferdinand, archiduc d’Autriche, reprirent la Hongrie. Une contre-attaque de Soliman se termina par un échec en raison du mauvais temps. Somilan menaça Vienne en 1529 et en 1532. Finalement en 1533, il signa un traité de paix avec Ferdinand, coupant en deux la Hongrie dont une partie revint aux Habsbourg, et l’autre à Jean Zápolya. À la mort de Jean Zápolya, Ferdinand resta dans sa partie de la Hongrie, donnant à Soliman l’impression de pouvoir annexer l’autre partie. Il s’en suivit de nouveaux combats et un nouveau traité pour revenir au point de départ.

De 1533 à 1536 il conquit l’est de l’Anatolie et l’Azerbaïdjan. Dans la même période, les troupes ottomanes occupèrent le Yémen. Les corsaires turcs installés à Alger prirent Tunis aux Hafsides en son nom en 1534. Leur royaume fut conquis par le pacha turc de Tripoli qui prit Kairouan en 1557 et par le pacha d’Alger qui prit Tunis en 1569.

Soliman consolida ses conquêtes en signant une série de traités de paix avec ses voisins. En 1540, il signe avec Venise un triaté de paix assorti de capitulations avantageuses pour les marchands vénitiens. En 1541 il installa une régence ottomane en Hongrie pendant l’enfance du nouveau roi. En 1547 il signa un traité de paix avec Charles Quint. Dans le même temps il entretint de bonnes relations avec la France, autre adversaire de Charles Quint. En gage de ces bonnes relations, il permit à François Ier d’avoir une représentation permanente à İstanbul et accorda à la France des capitulations. En 1559 il signa un traité de paix avec le chah safavide d’Iran.

C’est alors qu’il menait une campagne contre l’empereur germanique Maximilien II que le Sultan mourut en 1566, la veille de la bataille de Szigetvár en Hongrie, remportée par les Turcs. Il fut enterré au côté de son épouse préférée Roxelane, dans le mausolée attenant à la mosquée Süleymaniye d’İstanbul.

Vu de l’étranger Soliman paraissait un danger pour tout le monde en raison de sa puissance et son ambition, mais à l’intérieur il était considéré comme un bon souverain, combattant la corruption, et comme un mécène envers les artistes et les philosophes. Lui-même est connu pour avoir été un poète et un habile bijoutier.

Si on a parfois accusé Soliman de cruauté, certains disent qu’il faut y voir l’influence de son épouse Roxelane (Hürrem Sultan en turc), sultane fille d’un prêtre orthodoxe ukrainien et nommée Aleksandra Lisowska (1505-Edirne 1558). Roxelane était devenue la troisième épouse dans la hiérarchie du harem avec la naissance d’un fils. On dit qu’elle était une très habile politique et qu’elle savait jouer de la fascination de son époux. La règle de succession en vigueur chez les ottomans était que le successeur devait être le fils aîné, aussi celui-ci devait se débarrasser de tous ses frères comme autant de concurrents. Le prétendant était Mustafa le fils d’une autre épouse.

En 1541 un incendie détruisit l’ancien palais et tout le harem fut déplacé vers le grand palais où elle se retrouva plus proche du Sultan : c’est ainsi que commença le « règne des femmes ». Roxelane avait un rival à éliminer, c’était le plus fidèle compagnon de Soliman, Ibrahim. Ce dernier était comme Roxelane un ancien captif et esclave, il devint le grand vizir de Soliman durant 13 ans. Ibrahim avait possédé Roxelane. Soliman lui avait promis sa sœur, Hatice, en mariage. En offrant Roxelane au Sultan, Ibrahim avait pensé que cela consoliderait sa position, mais ce fut le contraire qui advint. Roxelane devint jalouse de l’amitié de Soliman pour Ibrahim, elle se mit à répandre des ragots sur Ibrahim. Une nuit il fut étranglé par un garde sourd-muet, mais aucune preuve évidente n’a été apportée de la responsabilité de Roxelane dans ce meurtre.

Soliman voulait construire un nouveau palais, Roxelane craignant de s’y voir enfermée dans un nouveau harem, l’en dissuada et l’incita à construire une mosquée. C’est ainsi que l’architecte Sinan fut choisi pour la construction de la mosquée dite « Süleymaniye » à İstanbul en 1549.

Une fausse lettre du prince héritier Mustafa au chah d’Iran lui demandant son aide pour renverser Soliman fut interceptée. Mustafa se précipita chez son père pour se justifier, seul et sans arme. Soliman tua son fils le 6 novembre 1553, tout en le pleurant.

Des quatre fils de Roxelane, le premier Mehmet mourut jeune de mort naturelle. Le second Cihangir, bien que brillant était atteint d’épilepsie. Le troisième Bayezid était intelligent et cruel, c’est le Bajazet de Jean Racine. Selim le quatrième était donc son élu car Roxelane pensait qu’il n’assassinerait pas ses frères étant d’un naturel plutôt doux. Roxelane ne verra pas ses plans s’accomplir car elle mourut le 17 avril 1558.

Les deux frères s’affrontèrent contrairement à ce qu’avait supposé leur mère, ce qui amena Bayezid à se réfugier en Perse auprès du Chah. Soliman parvint à le faire extrader et assassiner rapidement. [modifier]

Sur les mers

Soliman apportat son soutien à Khayr ad-Dîn Barberousse, qui en retour lui apporta la suzeraineté sur l’Algérie et la Tunisie. En 1533, Soliman appela Barberousse à Constantinople pour diriger les opérations contre Charles Quint. Barberousse y resta jusqu’à sa mort en 1546. [modifier]

L’héritage

La mosquée de Soliman le Magnifique à Istanbul (Suleymaniye Cami) La mosquée de Soliman à Istanbul

Soliman fit bâtir de nombreux complexes religieux (külliye) comprenant mosquée, madrasas, bibliothèque, cantines et mausolée, dont le plus célèbre est la mosquée Süleymaniye d’İstanbul. Il fit construire des complexes de ce genre à Damas à Médine et au Yémen.

En 1517 Selim Ier avait pris le contrôle de l’ancien territoire de Judée aux Mamelouks. Les Ottomans reçurent des centaines de réfugiés fuyant les conversions forcées opérés par le roi Ferdinand II d’Aragon en 1492, c’est ainsi qu’à Istanbul s’était installée une importante minorité juive. Soliman pris soin de restaurer Jérusalem et il fit entourer la ville d’une muraille que l’on peut encore voir aujourd’hui...

Commentaires

4 Messages

  • Soliman le Magnifique 10 mars 2012 21:59

    Bonsoir,

    Je suis entrain de suivre une grande production turque racontant la biographie de Soliman le Magnifique. Dans le feuilleton, on raconte que c’est le 10ème empreur ottoman, contrairement au texte. Je voudrais donc avoir la bonne information s’il vous plait. Merci

    repondre message

    • Soliman le Magnifique 10 avril 2012 19:03, par Zinou

      Bonjour,
      Je suis également entrain de suivre le feuilleton de hareem sultane et en réponse de votre message je vous informe que Soliman le magnifique est bel et bien le 10ème empereur, c’est juste une erreur sur le texte.

      repondre message

  • Soliman le Magnifique 22 mars 2012 20:53, par éphémère

    Salut,
    Le feuilleton que je suis ces jours-ci révèlent beaucoup de contrariétés vu l’histoire véritable de soleimane le magnifique .Est-ce que c’est juste pour rendre l’histoire plus attrayante ou bien il y a des vérités historiques qu’on ignore .

    repondre message

    • Soliman le Magnifique 22 août 2012 11:15, par sanijsultan

      Bonjour,
      il faut voir par qui ou quel civilisation l’histoire est raconté :)

      ça me rappel l’histoire de carthage Vs Rome elle n’est pas raconte de la meme maniere par les italiens que par les tunisiens .

      l’histoire la plus connue n’a pu etre raconte que par les italiens, c’est récemment , que les historiens ont dévoilé / trouvé l’histoire la plus proche de la réalité .

      repondre message

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?

Vous inscrire sur ce site

L'espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

  • Reload Image


Retour en haut de page

Qui sommes nous ? - Du coté technique - Nous contacter
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Développement de sites internet de qualité / YLMedia - Infographie - Site web sur mesure
Passionnés de voyages, l'agence des beaux voyages - Sites internet médicaux - ovh