Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Saxons

, par

Les Saxons sont un peuple germanique, rattaché sur le plan ethnolinguistique au rameau westique. Ils sont mentionnés pour la première fois par l’astronome et géographe égyptien Claude Ptolémée au IIe siècle de l’ère chrétienne. Il situe alors leurs terres dans le Jutland, et ce qui correspond à peu près à l’actuel Schleswig-Holstein d’où ils semblent s’être étendus au sud et à l’ouest.

Dans l’île de Bretagne

Une partie d’entre eux, ainsi que des Angles, des Jutes et des Frisons, envahirent la Grande-Bretagne au début du Moyen Âge.

Selon la tradition anglaise et ainsi que le rapporte Bède le Vénérable, les premiers d’entre eux auraient été dirigés par deux frères, Hengist et Horsa et seraient venus à l’instigation du roi breton Vortigern, vers 450, afin de défendre l’île de Bretagne contre les Pictes, une peuplade indigène non romanisée. L’archéologie, quant à elle, atteste la présence de mercenaires germaniques aux alentours de Londres dès les premières années du Ve siècle.

Quoi qu’il en soit, l’arrivée des Saxons et les troubles politiques relatifs au morcellement de la Bretagne romaine en de nombreux royaumes résultèrent en une période sombre, que l’historiographie anglaise a enregistré sous le nom de Dark Ages (littéralement, « âges sombres »). Un dépeuplement massif, lié aux calamités de la guerre et aux épidémies, semble également avoir favorisé la germanisation de l’ancienne province romaine au Ve siècle.

Sans doute dès le VIe siècle, Les Saxons constituèrent quatre royaumes au sud de l’île : l’Essex, le Sussex, et le Wessex (respectivement terres saxonnes de l’Est, du Sud et de l’Ouest) ainsi que le Middlesex, plus éphémère puisqu’il fut annexé à la terre des Angles, l’Angleterre (England). Dans l’ensemble, les Saxons montrèrent également une résistance assez forte au Christianisme qui gagna le royaume de Kent au début du VIIe siècle, sous l’influence du missionnaire romain Paulinus.

Si dès le VIIe siècle la présence de Bretwaldas, sortes de « sur-rois » est attestée parmi les Anglo-Saxons de Grande-Bretagne, c’est seulement au Xe siècle qu’une dynastie saxonne, à savoir celle de Wessex, s’imposa finalement sur l’île sous le règne d’Alfred le Grand et pour une courte période jusqu’à l’invasion normande.

La langue des Saxons donna naissance au Old English le vieil anglais, et se prolonge aujourd’hui encore dans le dialecte bas-saxon.

La majorité des Saxons demeura cependant sur le continent, où ils formaient encore une nation païenne au VIIIe siècle en dépit des efforts des missionnaires anglo-saxons. Nombre de ces derniers, en effet, vinrent sur le continent, majoritairement de Northumbrie, et professèrent leur foi en Germanie dans l’espoir de convertir leurs « frères » restés dans l’erreur : les plus connus sont Willibrord (657 ? - 738 ?) et Saint Boniface (680 - 755), qui évangélisèrent les Frisons.

À l’extrême fin du VIIIe siècle, les Saxons de Germanie furent incorporés dans un duché de Saxe. Charlemagne - à la suite des campagnes annuelles qu’il mena, de 772 à 804 - leur imposa le baptême : les chefs saxons, ainsi que leurs gens, devinrent chrétiens, probablement pour gagner la paix à l’instar du plus célèbre d’entre eux : Widukind, longtemps farouche opposant à la vague de christianisation survenue dans l’orbite du royaume des Francs (lire Germanie franque).

Selon la coutume carolingienne, les Saxons furent alors astreints au versement d’un tribut et, comme les peuples slaves des Abodrites et des Wendes, ils durent par la suite fournir des troupes à leur suzerain.

Les ducs de Saxe régnèrent sur l’Allemagne au Xe siècle mais leur royaume fut démantelé en 1180.

La Maison de Saxe régna sur deux États : le royaume de Saxe puis le Thuringe, qui devint ultérieurement le duché de Saxe.

Par la suite, le duché de Saxe devint un « électorat de Saxe » dans l’Empire germanique, puis fut scindé en un duché et un électorat. Plusieurs duchés coexistèrent ensuite avec l’électorat : les duchés de Saxe-Cobourg, Saxe-Gotha-Altenbourg, Saxe-Lauenbourg, Saxe-Meiningen, Saxe-Weimar et Saxe-Hildburghausen.

Le territoire connu sous le nom de royaume de Saxe de 1806 à 1918, et qui se situe au sud-est de l’Allemagne, doit quant à lui son nom à l’acquisition du duché de Saxe par le margrave de Meissen en 1423 et se trouve en fait au-delà des terres saxonnes.

Les Saxons de Transylvanie

Des colons saxons ont émigré au XIIIe siècle en Transylvanie, en Roumanie actuelle, où ils constituaient une communauté d’environ 250 000 âmes au début du XXe siècle.

Certains sont partis à l’issue de la Seconde Guerre mondiale et ce mouvement s’est poursuivi dans les années 1970 et 1980 à cause de la politique de roumanisation menée par le régime Ceauşescu. La plupart d’entre eux ont quitté la Roumanie pour l’Allemagne au début des années 1990 mettant fin à 800 ans d’histoire.

Saxons actuels

Trois Länder de l’Allemagne fédérale d’aujourd’hui doivent leur nom aux Saxons : Saxe, Saxe-Anhalt et Basse-Saxe

Voir aussi [modifier]


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.