Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Sa politique économique

, par

Sa politique économique

Économie

La politique économique de Louis XIV est simple : le roi dépense à la guerre tout l’argent que Mazarin puis Colbert s’évertuent à faire rentrer dans les caisses de l’état. Sous Mazarin, cette pression fiscale est à l’origine de nombreuses rébellions aussi bien au niveau de l’aristocratie (la Fronde) que du peuple (les jacqueries) :

* la révolte des sabotiers de Sologne (de avril à août 1658).
* la révolte du Boulonnais en mai 1662 (aussi appelée « révolte des Lustucrus »).

Après Mazarin, Colbert a lui aussi multiplié les initiatives économiques :

*

il invente sa propre version du mercantilisme qu’on appelle ensuite le colbertisme. Son concept se résume en quelques mots : augmenter les exportations et réduire les importations.
*

il crée les manufactures qui peuvent être d’État (tapisseries de Beauvais, des Gobelins) ou privées (Saint-Gobain). Pour faire rentrer des devises, Colbert favorise l’exportation par des aides d’État et limite les importations en instaurant un protectionnisme fort. Il incite les meilleurs artisans d’Europe à venir travailler en France pour disposer des produits de la meilleure qualité possible et donc plus faciles à vendre.
*

pour faciliter le commerce, il améliore les infrastructures en créant des routes. Avec l’aide de son fils, Jean-Baptiste Colbert, Marquis de Seignelay, il développe la marine marchande pour vendre les produits et la "marine royale" (militaire) pour protéger les convois.
*

Il favorise le développement des colonies et la création des compagnies commerciales : Compagnie des Indes Orientales (Océan indien), Compagnie des Indes Occidentales (Amériques), Compagnie du Levant (Méditerranée et Empire ottoman) et Compagnie du Sénégal (Afrique) pour promouvoir le commerce triangulaire des esclaves.

Le développement des colonies

*

En 1654, la Nouvelle-France (l’Acadie et le Canada) est colonisée pour ses ressources naturelles, surtout les pelleteries. Elle est gérée par la Compagnie de la Nouvelle-France.

*

En 1659, un premier comptoir français, nommé "Saint-Louis" en hommage au roi, est installé sur l’île de Ndar au Sénégal. Le pays fut cédé à la Compagnie du Sénégal en 1673 pour transférer des esclaves noirs aux Antilles.

*

En 1665, Louis XIV crée la Compagnie française des Indes orientales basée initialement à Madagascar. La même année, Colbert rachète la Guadeloupe à Charles Houel du Petit Pré, ancien directeur de la Compagnie des îles d’Amérique, et l’île de la Martinique à Jacques Dyel Duparquet. Tous ces territoires sont confiés en gestion à la Compagnie des Indes qui fit faillite en 1674, date à laquelle ces territoires sont rattachés au domaine royal.

* En 1677, sur ordre du roi, l’amiral d’Estrées reprend la Guyane française aux Hollandais.

* En 1682, La Salle fonde à l’embouchure du Mississippi une nouvelle colonie française qui est nommée Louisiane (Nouvelle-France) en l’honneur du roi Louis.

* En 1697, le traité de Ryswick attribue la moitié Ouest de l’île de Saint-Domingue, (aujourd’hui Haïti) à la France.

Malgré tout, les colonies sont plus une priorité pour Colbert que pour le roi. On a besoin de chair à canon pour mener les guerres en Europe et on n’envoie que très peu de gens aux colonies : les engagées et les jeunes orphelines surnommées « les filles du roi » au Canada (Nouvelle-France). Colbert entrevoit, lui, les ressources potentielles dans le développement des colonies mais dans sa correspondance avec les intendants de la Nouvelle-France, il est strict : les colonies servent au royaume et ne doivent pas se développer au détriment de l’industrie française. Pour favoriser l’accroissement naturel, il crée des amendes pour les colons masculins célibataires de plus de 20 ans et les filles de plus de 16 non mariés. En outre, il alloue la somme de 300 livres aux familles de plus de 10 enfants.
Le Code noir

En Mars 1685, Louis XIV promulgue le « Code noir », autorisant le plein usage des esclaves dans les colonies. Ses détracteurs y voient une institutionnalisation de l’esclavage. Il était conçu comme une limitation des sévices et permettait de donner un statut aux esclaves. Avant son établissement, les esclaves étaient considéré comme un bien matériel, au même titre qu’une chaise. Avec ce code, il leur est reconnu un droit à la propriété, limité mais existant, un droit à la retraite et une obligation de bon traitement pour les propriétaires ainsi que l’obligation de bien les nourrir. Ce code, bien que mal appliqué du fait de la pression des colons sur la justice, aurait eu le mérite d’avoir voulu accorder un cadre à la traite des noirs de l’époque.


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.