Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

SVD "Dragunov" (URSS)

, par

Caractéristiques

SVD
Calibre  : 7,62 mm.
Longueur : totale, 1,22 m ;
canon, 0,54 m.
Poids  : complet mais vide, 4,350 kg.
Vitesse initiale : 830 m/s.
Capacité du chargeur : 10 cartouches.
Portée : 1000m

Le SVD (Samozariyadnyia Vintokvka Dragunova) apparut pour la première fois en 1963. Depuis cette date, il a toujours été une prise de guerre des plus appréciées. C’est un fusil semi-automatique basé sur le même système de culasse que l’AK -47 , mais bénéficiant d’un mécanisme d’emprunt des gaz modifié. A la différence de l’AK-47 qui, lui, tire la munition de 7,62 mm x 39 (court), le SVD est chambré pour la vieille cartouche à bourrelet de 7,62 mm x 54R apparue dans les années 1890 avec les fusils Mosin-Nagant. Celle-ci reste une bonne munition pour le tir de précision à longues distances, et est par ailleurs utilisée sur certaines mitrailleuses soviétiques. Il n’y a donc pas de problème d’approvisionnement.
Le SVD a un canon long, mais l’arme est équilibrée de telle façon qu’il se manipule aisément et que le recul n’est pas excessif. Si ce canon long n’est pas un critère d’identification irréfutable, la crosse évidée, elle, l’est certainement. Le tir avec ce fusil est aidé par l’apport d’une bretelle plutôt que d’un bipied, ce qui est relativement original par rapport à ses concurrents occidentaux. La lunette de visée est une PSO-1. Elle se fixe sur le côté gauche du couvre-culasse et a un grossissement x 4. Elle présente la particularité d’avoir un détecteur à infrarouge incorporé et peut ainsi être utilisée comme une optique de nuit passive, dans la mesure où elle bénéficie de L’apport d’une source infrarouge tierce. Des organes de visée normaux sont disponibles au cas où la Lunette serait rendue inutilisable.
Mais l’élément le plus curieux de ce fusil de tir à longues distances sont les tenons de fixation de baïon
nette qui ne semblent pas être très rationnels. Le chargeur contient dix cartouches.,
Des essais ont montré que le SVD peut porter bien au-delà de 800 m. C’est une arme agréable à manipuler et à utiliser au tir, malgré la longueur de son canon. Un grand nombre d’exemplaires a été fourni aux pays membres du pacte de Varsovie, et il est employé en Afghanistan où, parfois, il tombe dans les mains des résistants pour qui le tir de précision n’est certainement pas une nouveauté. Les Chinois fabriquent une copie du SVD et offrent une version à l’exportation qui est donnée pour être efficace jusqu’à 1 000 m.


source :encyclopedie des armes Atlas 1984

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.