Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Raymond Dronne

, par

Raymond Dronne, né à Mayet (Sarthe), 8 mars 1908 et mort à Neuilly-sur-Seine le 5 septembre 1991, est un Français libre, Compagnon de la Libération.
Il est connu comme étant le commandant du premier détachement de la 2e division blindée à être entré dans Paris au soir du 24 août 1944, lors de sa libération.

Unité 2e division blindée
Grade Colonel

Faits d’armes Libération de Paris

Raymond Dronne est issu d’une famille de cultivateurs et de meuniers installée depuis plusieurs siècles dans la Sarthe, secteurs d’Ecommoy et de Mayet. C’est du reste dans ces deux communes qu’il fait ses études primaires avant de fréquenter le lycée du Mans et les universités de Leipzig et de Berlin. Diplômé de l’École libre des sciences politiques, docteur en droit de la faculté de Paris, il devient administrateur des colonies en 1937. Il rallie la France libre en août 19401.

Il fut le capitaine français auquel le général Leclerc commandant de la 2e division blindée ordonna le lancement de la libération de Paris en lui lançant : « Filez droit sur Paris, entrez dans Paris ! ». Pour ce faire, il eut sous ses ordres la 9e compagnie du Régiment de marche du Tchad (surnommée la Nueve), constituée essentiellement de républicains espagnols2 dont il parlait la langue. Il entre ainsi dans la capitale et se dirige droit vers l’hôtel de ville qu’il atteint le soir du 24 août 1944. Il est dit que la veille de cet épisode, la devise « Mort aux cons » inscrite sur le capot de sa jeep. Il termine la guerre avec le grade de chef de bataillon et est nommé colonel en 1947.

Il devint par la suite maire d’Écommoy de 1947 à 1983, sénateur de 1948 à 1951, puis député de la Sarthe de 1951 à 1962 et de 1968 à 1978 , succédant à Albert Fouet.
Ouvrages

La Révolution d’Alger, éd. France Empire, 19585.
Le Serment de Koufra, éd. Harmattan, 1965 et Éditions J’ai lu Leur aventure, no A239.
La Libération de Paris, éd. Presses de la cité, 1970.
Carnets de route d’un croisé de la France Libre, éd. France Empire, 1984.
Carnets de route, tome II – L’hallali de Paris à Berchtesgaden – Août 1944-1945, éd. France Empire, 1985.
Vie et mort d’un Empire – La décolonisation, éd. France Empire, 1989.

Décorations

Grand officier de la Légion d’honneur
Compagnon de la Libération (décret du 29 décembre 1944)
Croix de guerre 1939-1945 (7citations)
Croix de guerre des TOE (2 citations)
Médaille de la Résistance
Médaille coloniale
Médaille des Blessés
Commandeur de l’Étoile Noire (Bénin)


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.