Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Première guerre civile entre Marius et Sylla

, par

La première guerre civile romaine entre Marius et Sylla eut lieu en -88/-87. Elle a opposé deux généraux, chefs de deux factions politiques, pour le contrôle de la République romaine.

Les protagonistes

Marius

Caïus Marius est né près d’Arpinum en -157 ; il était plébéien, c’est-à-dire qu’il appartenait à la catégorie des citoyens issus du peuple de Rome. Il épousa Julia Caesaris, tante de Jules César.

Rome était en guerre avec Jugurtha le roi de Numidie. Vers -105 Marius fut nommé lieutenant auprès de Metellus, un consul qui combattait alors en Afrique. Marius, qui n’oubliait pas ses origines, gagna l’estime de tous ses soldats ; seul Metellus le méprisait à cause de ses origines. Et lorsqu’en -107 il voulut prendre un congé pour les élections du consulat, Metellus ne le laissa partir que 12 jours avant les élections, réduisant à néant ses chances d’y participer. Mais il y parvint grâce au soutien de la plèbe et fut nommé consul. Il retourna ensuite en Afrique pour y gagner la guerre. Il défendait la faction des populares. On l’a décrit bon tacticien militaire, mais politicien peu habile.

Sylla

Lucius Cornélius Sulla plus connu sous le nom de Sylla est né en -138. Il faisait partie de la gens Cornelii l’une des plus grandes et des plus riches familles de Rome. Il était donc patricien et, logiquement, défendait la faction des optimates.

Sylla fit de brillants débuts militaires aux côtés de Marius qui était alors consul. Sylla était lieutenant et lorsque Marius retourna en Afrique pour la guerre contre les Numides, Sylla fit lui-même prisonnier le roi de Numidie Jugurtha. Cette victoire lui donna une certaine crédibilité par la suite.

Leurs querelles

Il faut comprendre que tout les opposait :

* Marius était un fervent républicain d’origine plébéienne.

* Sylla était pour le parti aristocratique et il était un des grands patriciens de Rome.

De plus, Marius étant doté d’un grand orgueil, il n’accepta pas que Sylla soit nommé pour aller réorganiser les provinces grecques d’Asie mineure.

La guerre politique et civile

En -88, Sylla, auréolé de sa victoire peu méritée en Numidie et de ses victoires méritées durant la guerre sociale soutenue par les aristocrates, se fera élire au consulat. Marius réussit à se faire nommer au commandement de la guerre contre le roi Mithridate VI, espérant alors accomplir une action d’éclat qui lui permettrait de reprendre les rênes du pouvoir. Cependant il lésait ainsi le consul Sylla, auquel le commandement devait être dévolu.

Les émeutes dirigées par Marius le forceront à s’exiler quelque temps mais il rentrera à Rome avec ses troupes. Ainsi commença la première guerre civile. Le soutien sans faille des Caecilii Metelli à Sylla (qui n’ont pas pardonné à Marius sa trahison en Numidie) fit espérer un instant la victoire de celui-ci. Cependant il se vit confier le commandement de la guerre en tant que consul et c’est finalement le vieux Marius, par un plébiscite (très encadré...) de dernière minute organisé par le tribun Rufus, qui obtint gain de cause.

Sylla, qui avait déjà recruté son armée, fit semblant d’accepter. Mais c’était pour mieux rejoindre ses troupes basées en Campanie, qui attendaient elles aussi beaucoup de la guerre, et marcher avec elles sur Rome. L’acte était d’une illégalité sans précédent (puisque selon la légende, aucun romain depuis Remus n’avait osé franchir en armes les limites tracées par Romulus), bien que l’objectif de Sylla fût justement de rétablir la légalité.

Après avoir éliminé la majorité des forces populares, il fit voter (par des sénateurs terrorisés) un senatus-consulte mettant tous ses adversaires hors-la-loi. Si Rufus fut décapité, Marius parvint à fuir avec une poignée de partisans sur l’île d’Ischia (dans la mer Tyrrhénienne, au large de l’actuelle Naples), puis en Afrique, au terme de rocambolesques aventures (très romancées par Plutarque). Pendant ce temps, Sylla, satisfait, partait avec ses hommes en direction du Pont-Euxin.
Article connexe : première guerre de Mithridate.

Conséquences

En -87 Marius profitera de cette absence pour revenir à Rome et faire une alliance avec Lucius Cornelius Cinna ; ils dirigeront tout deux le parti populares parti du peuple.

Il se fera élire au consulat en -86. Il exila ou tua la plupart des amis et partisans de Sylla et mourut subitement. En -83, Sylla revint à Rome il massacra tous ses adversaires en particulier ceux du parti populares dirigé à la mort de Marius par Cinna. Les deux partis inconciliables se lanceront dans une seconde guerre civile en -82


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.