Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Organisation sociale

, par

La royauté

De nombreux termes sont utilisés dans les textes hittites pour désigner le monarque. La prononciation de certains d’entre eux n’est d’ailleurs pas connue car les hittites utilisant l’écriture cunéiforme ont parfois repris les sumérogrammes et les akkadogrammes sans les modifier pour représenter leurs propres mots.

- LUGAL désigne les rois de moyennes importance : les chefs des royaumes vassaux ou ceux des villes faisant partie de l’empire.
- LUGAL GAL, « Grand Roi », désigne le roi hittite, le roi des rois. Il désigne également les grands souverains étrangers (égyptiens, babyloniens ou parfois même achéens)
- labarna (pré-hittite) ou tabarna (hittite), « solaire », du dieu soleil, titre honorifique attribué aux rois.
- hassu
- UTU

Fonction

La royauté hittite était bien différente de certaines monarchies contemporaines, en particulier de la monarchie égyptienne : en effet, contrairement au pharaon, le roi n’était pas considéré comme un dieu de son vivant. Les terres hittites appartenaient aux dieux, le roi était leur représentant et les gérait en leur nom. Ce n’est qu’après sa mort que le roi était divinisé, sa statue rejoignait celle de ses ancêtres. Par ailleurs, le terme utilisé pour indiquer le décès du roi signifiait également « devenir dieu ».

Ainsi, en tant que représentant des dieux, investit par le dieu de l’Orage, c’est la fonction de grand-prêtre qui prédominait sur les autres. Ainsi, bien que commandant en chef des armées hittites, le roi n’hésitait pas à interrompre des campagnes, même lointaines, pour tenir son rôle dans la liturgie.

Outre ces deux rôles, le roi était également le chef du pouvoir judiciaire et le responsable de la diplomatie.

L’assemblée

L’existence d’une assemblée est attestée par les documents hittiques. Néanmoins peu de certitudes à son encontre existent :

On ne sait pas s’il y avait un ou deux types d’assemblées, en effet, les textes retrouvés utilisent deux termes pour parler de l’assemblée.
On ne connaît pas la composition de ces assemblées : s’agissait-il de délégués, de nobles, de personnages influents tels des hauts-fonctionnaires, de religieux ? La manière de les désigner est également inconnue.
Les pouvoirs de ces assemblées est également flou : il semblerait qu’elle n’aie que rarement pris des décisions ; aussi, certains historiens pensent que son rôle aurait été purement consultatif.
Ses réunions étaient plus fréquentes au début de la période monarchique que sous l’Empire. Certains y ont vu un indice corroborant l’hypothèse que l’assemblée était un relicat de la culture hattie, où la monarchie aurait été élective.

La société

Le monde hittite est divisé en deux : la cour, formée des membres de la famille royale, d’un certain nombre de familles aristocratiques et de membres des familles des souverains voisins, liés à l’Empire hittite par des traités, du haut-clergé ainsi que du personnel du palais, vivait en vase clos. Seule la justice royale s’appliquait à ces nantis.

Le bas-peuple quant à lui est divisé entre hommes libres, serfs et esclaves :

les hommes libres sont essentiellement les artisans, les marchands et les paysans
les serfs sont formés par des populations déportées au gré des guerres : ces serfs, liés à la terre où ils sont établis ne pouvaient se déplacer librement. Ces déportations avaient pour but de repeupler les régions dévastées.
les esclaves avaient un véritable statut juridique, ce qui est exceptionnel pour l’époque. Son maître peut le vendre ou le punir, mais les esclaves peuvent aller en justice, épouser une femme libre ou encore avoir des biens propres.

Le contenu de cette rubrique ou de cet article est disponible selon les termes de la licence GNU Free Documentation License.
Ces (ou certains de cette rubrique) articles ont pour source Wikipédia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.