Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Les corsaires

, par

Dans les Caraïbes, l’utilisation des corsaires était particulièrement populaire. Le coût d’entretien d’une flotte pour défendre les colonies était au-delà des possibilités des gouvernements nationaux au XVIe et XVIIe siècles.

Ces gouvernements octroyaient donc à des vaisseaux privés, une lettre de marque (ou commission de guerre) les autorisant à capturer des navires ennemis. Ils conservaient la majeure partie du butin, le reste allant au gouvernement commanditaire. Ces vaisseaux opéraient de façon indépendante ou en flotte et en cas de succès, la récompense pouvait être substantielle. Quand Francis Drake captura le convoi espagnol d’argent à Nombre de Dios (port de Panama sur la côte est) en 1573, son équipage s’enrichit à vie.

La possibilité de tels gains attira de riches hommes d’affaires et des nobles qui étaient tous prêts à financer cette piraterie légale en échange d’une part des bénéfices. La vente des marchandises capturées était elle aussi un bon apport économique pour les colonies.

La guerre de course

La guerre de course a souvent été utilisée par un belligérant pour pallier l’insuffisance de ses moyens à l’encontre d’un adversaire disposant de la suprématie navale.

C’est ainsi la stratégie des Français contre les Anglais pendant une grande partie du XVIIIe siècle et pendant les guerres de la Révolution et de l’Empire.

De même, au cours des deux guerres mondiales, la marine allemande arme des bâtiments marchands pour la guerre au commerce allié dans des théâtres secondaires où le trafic n’est pas organisé en convois (Océan Indien, Pacifique, Atlantique sud). Les aventures de ces corsaires seront généralement pittoresques mais sans grande conséquence sur le déroulement des deux conflits

Navires corsaires

Les corsaires, à tort confondus avec les pirates, sont en quelque sorte des marins mercenaires. À ce titre, ils utilisaient des navires généralement de petite taille, rapides, manœuvrants et discrets pour exécuter des abordages en mer plus par surprise que par force. Lorsque la « fortune » leur souriait, ils pouvaient enlever des bateaux de fort tonnage (l’emblématique capture du Kent par la flûte la Confiance de Robert Surcouf le 31 août 1800) mais souvent marchands, peu propices à leur activité et qu’ils revendaient souvent.


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.