Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Le périmètre se raidit

, par


De 17 h 00 à 19 h 00, Moore réajusta son dispositif aussi étroitement qu’il put. Les tirs défensifs d’artillerie et de mortiers furent coordonnés, et Moore fit choix dans la zone de débarquement d’une fraction suffisante pour deux hélicoptères afin de servir éventuellement de position ultime. Le 229° Pathfinders (composé d’hommes qui avaient été entraînés à guider des hélicoptères ou des parachutistes à se poser dans des zones improvisées) débarrassa cette zone de débarquement ultime, à l’aide d’explosif, des arbres qui l’encombraient et y plaça des signaux lumineux pour la nuit. Pendant toute la durée de ce travail les Pathfinders furent en butte au feu ennemi.

mais ils parvinrent à l’exécuter sans perte. Autour d’eux, les cavaliers épuisés et assoiffés se creusaient des positions pour tireur couché tout en avalant la confiture de leurs rations afin d’ingurgiter un peu de liquide. Ils trouvèrent un encouragement dans le fait que, soudain, la Cie. B du 2e Bn. fit son apparition, comme Brown l’avait promis, et qu’à 19 h 15 arriva du ravitaillement sous la forme de munitions, d’eau, de produits médicaux et de vivres. Peu après, l’officier « opérations » atterrit avec ses deux contrôleurs de feu, mais ce fut tout pour ce jour-là. Couchés sous un. voile épais de fumée et d’obscurité, le reste du le’ Bn du 7e de Cav, attendait le prochain mouvement de l’ennemi.
La Sn. isolée ne pouvait bouger, et de son emplacement Savage ajusta par radio les feux de l’artillerie jusqu’à quelques mètres de sa position ; on ne pouvait se permettre la moindre erreur, et bientôt le I" Bn. du 21e d’Aie. connut exactement l’emplacement du périmètre de Savage. L’ennemi l’attaqua à trois reprises avant 03 h 45 ; quand les Nord-Vietnamiens sonnèrent du clairon à environ 300 m de là dans la montagne, les Américains surent qu’un nouvel assaut allait suivre. Quand Savage entendit les Nord-Vietnamiens parler, il déclencha un barrage aérien d’une durée de 15 minutes avec illumination du terrain. L’ennemi se retira quelque peu, mais la lumière avait dévoilé la position, et les Américains durent repousser un autre assaut important, lancé environ une heure plus tard.
L’ennemi avait aussi tâté le périmètre principal. Le 8° Bn. du 66e Régt. était arrivé à la rescousse. Aux premières lueurs du 15 novembre, Moore convoqua ses commandants de Cie. pour préparer le dégagement de la Sn. Savage. 11 désirait aussi qu’une fouille soignée du terrain autour du périmètre fût effectuée sur une profondeur de 200 m. Les Américains ignoraient que l’ennémi s’était rapproché en rampant durant la nuit, à travers les tirs d’artillerie, et qu’il était arrivé en contact direct de leurs ligues. Aussi,quand les premiers cavaliers s’avancèrent à découvert, furent-ils surpris par des feux croisés d’une grande intensité. Plusieurs hommes bondirent au secours de ceux qui étaient tombés et furent eux-mêmes atteints ; c’est ainsi qu’en l’espace de quelquessecondes le commandant de la Cie. C et deux de ses lieutenants furent grièvement blessés par une mitrailleuse qui se trouvait à moins de 40 m d’eux.


Histoire des opérations aéroportées Elsevier 1979

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.