Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Le « Huff-Duff »

, par

Autre système de repérage, le radiogonio à haute fréquence (« Huff-duff » d’après les initiales H .F.D.F. du dispositif). Il était passif lui aussi, fonctionnant uniquement sur l’émission de leur position par les U-boote. Ceux-ci avaient coutume de faire surface chaque jour pour transmettre leur rapport et leur position à l’état-major en Allemagne. Le Huff-Duff vit le jour comme sous-produit des recherches électroniques effectuées pour le radar. Des stations fixes à terre captaient les faibles émissions des U-boote et obtenaient ainsi leur position ; des récepteurs sur des bâtiments en mer pouvaient également être utilisés en liaison avec les stations à terre, afin d’obtenir des positions encore plus précises. Une zone de recherche était ainsi délimitée où l’on pouvait envoyer corvettes et frégates équipées d’ASDIC.

Bien que les Allemands n’aient probablement pas connu l’existence du « Huff-Duff », ils pensaient certainement qu’un tel repérage était possible. Aussi avaient-ils réalisé et mis en service le « Kurier », qui émettait « en jet », à grande vitesse, les informations essentielles. L’opérateur radio du sous-marin composait à l’avance un tableau de données telles que latitude, longitude, identification et des phrases toutes prêtes. Puis il appuyait sur un bouton, et tout le message était transmis à très grande vitesse sous forme d’un « jet » rapide d’impulsions ; l’opération durait quelques secondes, ce qui diminuait le temps pendant lequel l’émetteur pouvait être détecté.
Cela n’eut d’ailleurs plus tellement d’importance, lorsque le radar devint opérationnel. L’histoire du radar a été si souvent racontée que nous n’y reviendrons pas ici ; nous dirons seulement que les divers modèles de radars d’avion devinrent le principal instrument de détection, sans cependant remplacer entièrement les autres dispositifs.


sources Collections les documents Hachette n°7 1977

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.