Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

L’évolution

, par

Durant la seconde guerre mondiale, le sous marin s’était sans peine placé en tete de toutes les armes navales pour son influence sur le cour de la guerre .
Les allemands en particulier en avaient perfectionné la tactique au point qu’il fut tout prés de leur assurer la victoire qui n’aurait pu manquer de suivre la coupure des communications maritimes entre la Grande Bretagne et l’amérique du nord , ou ses autres sources de ravitaillement en vivres en combustible et autres matières premières . Mais le succès croissant des diverses contre- mesures , notamment celles qui associaient l’action de l’aviation avec celle des groupes escorteurs de surface, montra que ce qu’il fallait c’était un vrai sous marin - c’est a dire un batiment qui après avoir pris la plongée pouvait la garder pendant des semaines .
Le "Schnorchel" apporta une solution partielle. C’était un tube respiratoire qui permettait à un sous marin en immersion périscopique d’utiliser ses moteurs diesel pour recharger ses batteries.
Mais cette invention hollandaise , qui datait d’ailleurs de l’avant guerre obligeait encore le sous marin à trahir sa présence en laissant sortir la tête de ses tubes respiratoires hors de l’eau.

C’est pourquoi les allemands mirent au points le sous marin Walther, ainsi nommé du nom de son inventeur, qui avait mis au point une turbine fonctionnant à l’ingoline, forme hautement concentrée de peroxyde d’oxygène qui, en se décomposant dégage une forte chaleur . En d’autres termes l’oxygène libéré, lorsqu’on le mélange a un carburant sans souffre, peut être utilisé pour transformé l’eau en vapeur qu’on expédie dans une turbine.
Tout se passant en circuit fermé,cette combustion ne nécessite aucune ,Source extérieure d’oxygène, ce qui permet aux sous-marins à moteur Walther de naviguer pendant de longues périodes en plongée.
Mais lorsque la guerre se termina, les allemands n’avaient pu en terminer que quelque échantillons, assez cependant pour que les marines anglaise et américaine pussent en obtenir chacune un au titre des réparations.
La Royal Navy poursuivit ses expérience sur le sous-marin Walther renommer météorite et, en 1955, acheva le premier deux sous-marins d’entraînement rapidement équipés d’un moteur Walther modifié.
Mais le danger d’explosion ou d’incendie était tel avec ce combustible que l’idée ne fut pas poursuivie plus avant et, pour l’US Navy du moins, n’alla pas au delà essais sur le sous-marin allemand capturé


sources : Connaissance de l’Histoire n°3 Hachette 1978

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.