Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

L’empire français

, par


Cet Empire s’étend alors sur 13 mil­lions de kilomètres carrés, il régit 112 millions d’habitants, dont 42 mil­lions dans la métropole, il fait flotter le drapeau français dans les cinq parties du monde, il est le second empire colonial de l’époque. Ainsi se trouvent réalisées la France des 100 millions d’habitants prônée par le général Charles Mangin, la France des cinq parties du monde, chère à Octave Homberg, ou encore la Plus Grande France. Après 1931, le vocable « colonie » commen­çant à prendre un sens réactionnaire, voire péjoratif, on parle plus volontiers de la France d’outre-mer. L’Empire n’est pas une appellation officielle, le mot rappelant de mauvais souvenirs à la République, mais un terme dont écrivains et journalistes usent d’autant plus volontiers qu’il flatte le goût cocardier du grand public comme évoquant le superbe Empire britannique, tant admiré, tant envié.
Les caractéristiques essentielles de l’Empire français sont la dispersion, la centralisation rigoureuse, une étroite sujé­tion économique à la métropole et la grande diversification des systèmes politiques de ses diverses parties constitutives.
La dispersion est évidente puisque l’Em­pire est présent dans les cinq continents et sur toutes les mers du globe. Elle est toutefois corrigée, dans une très large mesure, par le fait que le bloc d’une seule pièce Afrique du Nord - Sahara - Afrique-Occidentale française (y compris le Togo) Afrique-Equatoriale française (y compris le Cameroun), avec un total de 40 millions d’habitants, n’est séparé des 42 millions de Français de la métropole que par une petite mer, la Méditerranée occidentale. L’ensem‑
ble eurafricain français représente ainsi, presque d’un seul tenant, plus des deux tiers de la population de l’Empire.
Selon la vieille tradition française, la centralisation est très forte. Toutes les affaires importantes se décident à Paris et l’économie de l’outre-mer dépend étroite­ment de la France, tant pour ses principes directeurs et son orientation générale que pour son financement.


Général Georges Spillmann Historia 20e siecle 1970

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.