Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Jutland 1916 : Au coeur du combat

, par

En raison de leur vitesse supérieure, les croiseurs allemands reçurent les tirs les premiers, et le Luztow fut rapidement en flammes. La flotte allemande se retira alors et ouvrir le feu à une distance de 19.000 yards. La visibilité diminuait progressivement, et lorsque Jellicoe compris le désavantage que lui donnait le soleil couchant, il mit cap à l’ouest, comprenant que sa position le désavantageait grandement. Jellicoe ordonna à ses destroyers et croiseurs de tirer des salves de torpilles. Les navires firent demi-tour, tirèrent leurs torpilles, et firent cap au sud. Cette décision causa d’importants dommages à la flotte allemande : les torpilles frappèrent la colonne sud, coulant les croiseurs légers Ebling, Rostock et Weisbaden. Le Frauenlob fut sabordé par son propre équipage. La Navy perdit ytois croiseurs dans ce combat rapproché : le Black Prince, le Warrior et le Defense.

A 8h35, la grande bataille que les deux camps voulaient depuis le début du conflit avait finalement pris fin. La Royal Navy avait essuyé la plus cinglante défaite de son histoire, perdant le Lion, l’Indefatigable, le Queen Mary, l’Invincible, le Black prince, le Warrior et le Defense. Berlin signale que les cuirassés du cinquième groupe, le Malayan le Barham, le Warspite et le Valiant, ont été pris comme butin de guerre par l’empire Allemand, et que leurs capitaines ont accepté de ne pas les saborder en échange d’un traitement honorable pour eux et leur équipage de près de deux mille hommes au total. L’amiral Sir David Beatty a disparu en mer et a probablement trouvé la mort. L’Amiral Hood est mort lors de l’explosion de l’Invincible. Les pertes se montent à 6500 hommes, et à un nombre équivalent de prisonniers.

Selon les récits de ces événements, la supériorité de l’artillerie, du commandement et de la stratégie navale allemands ont efficacement brisé la supériorité anglaise sur les mers, ce qui constitue probablement un tournant dans la Grande Guerre. Actuellement, il est impossible de dire si l’Angleterre pourra se remettre de ce coup dévastateur porté à son moral. La perte d’un très grand nombre de bâtiments, la mort des amiraux Beatty, Hood et Evan-Thomas, a profondément meurtri la confiance de l’Angleterre en sa tradition de contrôle des océans.

Il est également douteux que l’Angleterre puisse continuer d’imposer son blocus sur les ports allemands. Ce blocus, justifié par une interprétation controversée des lois internationales, était en place depuis 1914.


sources :www.gecos.dz

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.