Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Hadrien

, par

Hadrien ou Adrien (latin : IMPERATOR•CAESAR•TRAIANVS•HADRIANVS•AVGVSTVS) est un empereur romain, né le 24 janvier 76 à Italica en Bétique (Espagne), et mort le 10 juillet 138 dans sa demeure. Il succède à son père adoptif Trajan en 117, en ayant renforcé son lien avec la famille impériale grâce au mariage avec Vibia Sabina, une nièce de Trajan.

Empereur humaniste, lettré, poète et à la réputation pacifique, il n’attache pas une grande importance aux conquêtes de Trajan sur l’Euphrate et rompt avec la politique expansionniste de son prédécesseur, s’attachant à pacifier et à organiser l’Empire tout en consolidant les frontières - il est le premier empereur à organiser fixement le limes, et à appliquer une politique strictement défensive. On lui doit, entre autres, des fortifications continues appelées limes, destinées à protéger l’empire contre les invasions barbares (mur d’Hadrien au nord de la Bretagne - l’actuelle Grande-Bretagne - par exemple).

Amoureux du monde hellénique, il tente de restaurer la religion grecque en restreignant les cultes orientaux bien qu’il vouât un culte particulier aux dieux égyptiens suite à son voyage dans cette province de l’Empire aux alentours de 130 ; en effet lors de son passage à Alexandrie, il ordonna la restauration voire la reconstruction du temple de Sérapis et se fit édifier dans sa villa impériale de Tivoli un sanctuaire aux dieux égyptiens que l’on nomme Canope. De plus en 127, dans un rescrit au proconsul d’Asie, Minicius Fundanus, il affirme que les Chrétiens ne peuvent pas être mis à mort sans procès préalable. Mais il réprime sévèrement les soulèvements de la Judée, en particulier en 132/135 la révolte de Bar-Kokheba qui lui donne une éphémère indépendance. Jérusalem, prise en 134, est interdite aux Juifs et devient la colonie Ælia Capitolina (souvent orthographiée ainsi Aelia Capitolina) ; la province romaine est désormais appelée Palestine.

Ses voyages lui permettent d’observer une grande variété de formes architecturales, surtout en Orient, dont il s’inspire pour ses projets. Il lança de grands travaux, d’abord en collaboration avec le grand architecte Apollodore de Damas, avant de se brouiller avec lui et de l’exiler (et de le faire exécuter, selon Dion Cassius). Parmi ses réalisations, citons :

* A Rome même, le temple de Vénus et de Rome, débuté en 121, selon un modèle hellénistique

* le Panthéon en 125, grande innovation architecturale

* son Mausolée, sur le modèle de celui d’Auguste

* à Tibur, la villa qui porte son nom

et dans les provinces :

* les grands thermes de Leptis Magna

* le mur d’Hadrien

* etc.

Pour son délassement, Hadrien se fit bâtir près de Tibur une somptueuse villa, appelée la Villa d’Hadrien, agencée et décorée en souvenirs de ses voyages dans l’Empire romain.

Son amour pour le jeune Antinoüs (ou Antinoos), mort en 130, l’a poussé à le faire représenter de nombreuses fois en statues, lesquelles nous sont parfois parvenues et nous permettent de donner un visage au célèbre Bithynien, ainsi qu’à fonder la cité d’Antinoë en Égypte. Cette relation a servi d’argument à ses ennemis

L’historien Sextus Aurelius Victor (mort après 390) écrit dans son Livre des Césars, chapitre XIV : « On le (Hadrien) vit enfin rechercher, avec une scrupuleuse sollicitude, tous les raffinements du luxe et de la volupté. Dès lors mille bruits coururent à sa honte : on l’accusa d’avoir flétri l’honneur de jeunes garçons, d’avoir brûlé pour Antinoüs d’une passion contre nature : c’était là, disait-on, le seul motif pour lequel il avait donné le nom de cet adolescent à une ville qu’il avait fondée ; c’était pour cette raison qu’il avait élevé des statues à ce favori. »

Marié à Sabine, il n’a pas d’enfant avec elle. Hadrien adopte donc Lucius Aelius Verus. Ce dernier reçoit le surnom de César. C’est un choix curieux. Il a 35 ans et ne semble pas être le plus capable. En effet, sa carrière est uniquement civile et sa santé est délicate. Il est possible qu’Hadrien ait voulu choisir un successeur qui calme le Sénat. Les sénateurs n’apprécient pas les colères de l’empereur en fin de règne. En 136, Hadrien fait assassiner Lucius Iulius Ursus Servianus qu’il soupçonne de vouloir remplacer Lucius par son grand-fils Gnaeus Pedanius Fuscus. Mais Lucius meurt le 1er janvier 138.

L’adopté final est donc Aurelius Antoninus (plus connu sous le nom d’Antonin le Pieux), qui lui succéda à la tête de l’Empire romain. Ce dernier est forcé d’adopter le futur Marc-Aurèle et le fils de feu Lucius Aelius Verus : Lucius Verus Commodus. Hadrien prépare donc deux générations d’empereurs.

Hadrien meurt en 138, après plusieurs années de souffrance causées par l’arthrose. Ses cendres furent placées dans le Mausolée d’Hadrien. Son successeur Antonin le Pieux dut négocier pendant six mois avec le Sénat pour obtenir que Hadrien reçoive l’apothéose, tant les rapports entre Hadrien et le Sénat étaient devenus exécrables.


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.