Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Guerre des Vénetes ( ou bataille du Morbihan)

, par

La Bataille du Morbihan fut un affontement naval qui opposa en -56 la flotte romaine à celle des Vénètes.

Causes du conflit

La révolte éclata , alors que Jules César, qui était à Ravenne croyait la Gaule pacifiée. Publius Crassus était à l’époque le commandant des légions romaines d’Armorique. Ce dernier avait envoyé des préfets et des tribuns militaires chez les différents peuples afin de percevoir du blé. C’est alors que les Vénètes capturèrent les tribuns Quintus Velanius et Titus Sillius. De leur côté, les alliés des Vénètes s’emparèrent de Marcus Trebius Gallus et de Titus Terrasidus et ce fut le signal de la révolte. Les Celtes envoyèrent alors une ambassade à Publius Crassus, réclamant la libération des otages qu’ils avaient dû livrer contre la libération des officiers romains. Les causes de cette révolte étaient sans doute que les Vénètes, qui étaient le peuple maritime gaulois le plus puissant, voyaient d’un mauvais œil la domination grandissante des Romains et craignaient qu’ils ne rivalisent avec leur puissance maritime.

Prémices de la bataille

César, lors de ces évènements, se trouvait à Ravenne. Une fois prévenu par Publius Crassus, il accourut et ordonna la construction d’une flotte. En effets les Vénètes s’étaient ravitaillés en vivres et s’étaient retranchés dans leurs forteresses situées dans les marécages. Ils s’assurèrent également de l’alliance des Osismes, des Namnètes, des Ambiliates, des Morins, des Lexovii, des Diablintes et des Ménapiens, ils reçurent aussi des secours venus de l’île de Bretagne. Face à l’impossibilité, pour les Romains, d’attaquer les forteresses à causes des marais, la seule solution était une attaque par la mer. La construction des navires se déroula sur les bords de la Loire, sur les terres des Pictons, alliés des Romains. Bien que César s’empara rapidement de quelques villes armoricaines, il comprit rapidement qu’il ne pourrait mettre fin à la révolte qu’en détruisant les Vénètes.

Navires celtiques

Selon César, les navires vénètes étaient supérieurs à ceux des romains : leurs carènes étaient plus plates et étaient donc plus adaptée au bas-fonds et aux reflux. Les proues et les poupes étaient très relevées ce qui leur permettait de naviguer plus facilement par gros temps et par tempête. Les bateaux étaient en bois, les ancres étaient retenues par des chaînes et les voiles étaient faites à partir de peaux. En outre, ils étaient plus grands et plus massifs que les navires romains et leurs coques étaient si solides qu’elles résistaient parfaitement à leurs coups d’éperons. Leurs bords étaient également plus hauts, ce qui protégeait les soldats des tirs des Romains, qui eux-même étaient en position vulnérable, enfin ces hauts bords rendaient difficile un abordage de l’ennemi.

Navires romains

Les navires romains avaient pour seul avantage par rapport aux navires vénètes d’être plus rapides et maniables grâce à leurs rames, les voiles étant peu utilisées. Cependant ces navires étaient surtout efficaces sur une mer calme et supportaient mal les tempêtes.

Déroulement de la bataille

Lorsque les navires romains furent construits, Decimus Junius Brutus Albinus en prit le commandement et conduisit la flotte en direction du pays des Vénètes. Mais, sur la route, les Romains furent surpris par les Celtes près de Saint-Gildas-de-Rhuys, à 4 heures de l’après-midi. Au début, grâce à la supériorité de leurs navires, les Celtes eurent l’avantage. Plusieurs navires romains furent coulés. Ces derniers tentèrent alors de ruser et essayèrent, grâce à des faucilles fixées sur des perches de couper les cordages des navires ennemis. Cette ruse permit de neutraliser quelques navires mais elle était insuffisante pour remporter la victoire. De plus, les Romains, qui n’avaient pas envisagé de tactique globale pour la bataille, commençaient à envisager la retraite lorsque tout-à-coup, le vent tomba et les navires celtes qui ne naviguaient qu’à la voile se retrouvèrent immobilisés. Les Romains contre-attaquèrent et détruisirent les navires vénètes un par un, très peu purent s’enfuir. La bataille dura 8 heures et s’acheva à minuit par la destruction de la flotte celte.

Conséquences

Une fois leur flotte détruite, les Celtes n’avaient plus les moyens de lutter et se rendirent. César, vainqueur fit alors exécuter tous les membres du Sénat vénète, le reste de la population fut déporté et réduit en esclavage.


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.