Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Guerre aérienne en Corée : Gros oiseaux et moustiques

, par

Des avions de la deuxième guerre mondiale, tels le Martin Mariner et le Short Sunderland, assuraient la surveillance des océans, puis furent remplacés par le Lockheed P2V Neptune de la Navy. Ce n’était pas un hydravion mais il marquait un progrès considérable par rapport aux avions patrouilleurs basés à terre comme le Hudson ou leLiberator. Plus rapide, il possédait un meilleur équipement radar et antisubmersibles.
Dans deux catégories d’appareils, des modifications considérables apparurent entre 1945 et la guerre de Corée. Le transport stratégique avait évolué d’une manière foudroyante, essentiellement grâce au pont aérien de Berlin. Des avions de grandes dimensions entraient en service : le Boeing C-97, capable de traverser le Pacifique à 480 km/h avec 134 soldats ou plus de 20 tonnes de fret, et le Douglas C-124 Globemaster, transportant 200 hommes ou encore des véhicules, jusqu’alors intransportables par air.
Les progrès de l’hélicoptère furent également considérables. Cet appareil, encore expérimental en 1945, se montrait en 1950 capable de missions qu’aucun avion n’aurait pu effectuer. Il correspondait parfaitement au conflit coréen. Sur n’importe quel terrain, il effectuait les transports tactiques dans la zone du front. Plus tard, il fut spécialisé dans la récupération des pilotes abattus, tant en mer que derrière les lignes ennemies.
A l’automne 1950, les troupes alliées lancèrent une contre-offensive générale à partir de Pusan, à l’aide d’un appui aérien massif. En même temps, des marines débarquaient à Inchon, prenant les Nord-Coréens à revers et formant la deuxième mâchoire de la tenaille. Cette fois, ce fut la déroute communiste. Pendant ce temps, les B-29 menaient des raids stratégiques contre les centres industriels ennemis, puis contre les villes. Ces raids efficaces — personne ne le comprit — étaient dus à l’absence d’opposition dans les airs. Puis les temps changèrent. Les Alliés marchaient vers le piège tendu par les Chinois qui avaient tranquillement passé le fleuve Yalu, frontière nord de la Corée. Dans les airs, de nouveaux avions apparurent : surtout le MiG-15 à ailes en flèche, livré aux Chinois par les Soviétiques. Expérimenté depuis 1947, ce chasseur sortit rapidement sur une grande échelle. Le MiG-15 apparut en Corée le let novembre 1950. La guerre aérienne fut transformée du tout au tout.


sources : Connaissance de l’histoire ed hachette 1978

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.