Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Grenadiers de la Garde

, par

Le décret du 10 thermidor (29 juillet 1804) réorganisa le régiment des grenadiers de la Garde consulaire et prescrivit qu’il serait désormais composé d’un état-major, de deux bataillons de grenadiers et d’un bataillon de vélites. Ces derniers étaient de jeunes soldats destinés à servir dans les rangs des grenadiers ou des chasseurs après avoir fait leurs preuves. Ils étaient mêlés à leurs aînés dans les marches et dans les combats et portaient leur uniforme. Chaque vélite devait avoir un revenu annuel de 200 francs au moins.

Un bataillon de grenadiers se subdivisait en huit compagnies, un bataillon de vélites en cinq.

Une compagnie de grenadiers était composée de : 1 capitaine. 1 lieutenant en premier, 2 lieutenants en second. 1 sergent-­major, 4 sergents, 1 fourrier, 8 caporaux, 2 sapeurs-caporaux, 80 grenadiers et 2 tambours.

Une compagnie de vélites comptait : 1 lieutenant, 1 lieutenant en second, 1 sergent­-major, 4 sergents, 1 fourrier. 8 caporaux, 172 vélites et 2 tambours.

Le 18 mai 1811, un deuxième régiment de grenadiers à pied fut créé par décret impérial ; il était fort de 1 600 hommes. Pour entrer dans les grenadiers à pied, il fallait être sous-officier ou soldat dans l’infanterie de ligna ou légère, avoir la taille de 5 pieds 5 pouces (1,76 m), cinq ans de service, s’être distingué tant sur le plan moral que militaire et avoir fait deux campagnes au moins. Ajoutons à cela quelques autres formalités mineures. Entrer dans la Garde était un honneur fort recherché, mais n’y entrait pas qui voulait !

Ces grenadiers qui se taillèrent une gloire immortelle furent dispersés après Waterloo. Quelques-uns prirent du service dans la Garde royale, d’autres s’expatrièrent en Turquie, en Grèce ou en Amérique. La plupart rentrèrent chez eux, où ils durent subir avec plus ou moins de résignation les brimades et les vexations des autorités
constituées

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.