Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Golfe de Siam, 8-10 décembre 1941

, par

Dans l’après-midi du 2 décembre 1941, par un temps lourd et orageux, un croiseur de bataille et un cuirassé, le Repulse et le Prince of Wales, entrèrent, avec leur petite escorte de destroyers, dans le port de Singapour, où les attendait une réception triomphale. Pour les habitants et les militaires de la colonie britannique, la force Z (nom de code de cette flotte) représentait les renforts impatiemment attendus. Plus qu’une démonstration symbolique de la présence anglaise dans une région gravement menacée par les Japonais, ces gros navires, puissamment armés, apportaient une aide précieuse aux canons de 380 des batteries côtières chargées de défendre Singapour.
Si les bateaux étaient les bienvenus, leur envoi n’avait été décidé qu’après beaucoup de discussions, et un climat de chicane et de discorde avait marqué les mois précédant leur arrivée.
Churchill avait, le premier, envisagé l’envoi de forces navales en Extrême-Orient, dans un mémorandum au Premier Lord de l’Amirauté, en date du 25 août 1941. L’attitude japonaise était devenue suffisamment agressive pour justifier la démarche de Churchill. L’Amirauté elle-même observait de près l’évolution inquiétante de la situation en Extrême-Orient et avait préparé l’envoi d’une flotte dans les mois suivants.
Cependant, elle n’était pas d’accord avec Churchill sur sa composition et son utilisation. Celui-ci penchait pour une flotte peu nombreuse mais constituée par les meilleurs bâtiments disponibles, qui serait basée à Singapour et pourrait dissuader les Japonais d’attaquer par mer ; il avait, en effet, une très grande confiance dans la « force de dissuasion » que constituaient les cuirassés neufs du type « King George V », auquel appartenait le Prince of Wales. « Un KG V, écrivait-il, suscite une crainte vague mais ; générale, car il représente une menace partout présente. Il surgit, disparaît et déroute l’ennemi. » L’Amirauté, elle, était loin de partager l’enthousiasme de Churchill et s’en tenait à son idée première d’envoyer une flotte beaucoup plus importante, qui serait basée non pas à Singapour, mais à Ceylan.

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.