Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Genséric

, par

Genséric ou Geiseric (en Germanie, vers 389 - Carthage, Afrique, en actuelle Tunisie, 25 janvier 477) est roi des Vandales et des Alains (Rex Wandalorum Et Alanorum) de 427 à 477. Fils illégitime de Godégisel, roi vandale de la tribu des Hasdings et d’une concubine d’origine alaine, Habbra.

Boniface, gouverneur romain de l’Afrique, avait épousé une princesse vandale lors de son voyage en Espagne. Son épouse Pélagie ramena avec sa suite de nombreux vandales arianistes de religion.

L’Impératrice en l’apprenant et poussée par l’église suspendit Boniface de ses fonctions et le rappela à Rome mais il refusa de s’y rendre.

À l’annonce d’une expédition contre lui, Boniface passe en Espagne et offre aux vandales le partage de l’Afrique. Il convint avec Gondéric que les vandales prendraient possession des trois Maurétanies (la Tingitane, la Césarienne et la Sétifienne) et que lui garderait le reste des possessions. Ils se promettent assistance mutuelle contre toute agression.

En 427, alors que les tribus vandales réunies et des clans alains stationnent dans le sud de l’Espagne (Andalousie), Genséric succède à son demi-frère Gundéric et met à exécution l’accord.

Parti de Tarifa, il débarque à Ceuta avec sa nation composée de 80.000 personnes, dont à peine 15.000 soldats composés de Goths, d’Alains et d’autres mercenaires de toutes races. Cette multitude abandonnant définitivement leur province (Andalousie-Vandalousie) traversa le détroit de Gibraltar sur de vaisseaux en partie fournis par Boniface.

Ils saccagèrent toute la côte de la Maurétanie ; puis s’avancèrent lentement vers la Numidie sans s’arrêter dans aucune ville de l’Ouest.

Certains berbères, parce que las de la servitude et de l’opression romaine, d’autres parce qu’ils pensaient que les troupes de Genséric les aideraient à chasser les romains de leurs terres, vinrent en grand nombre grossir les rangs des Vandales.

Cette progression qui dépassait les limites prévues par Boniface avec Gondéric, amena Boniface à protester. Genséric, sourd à toutes les supplications et les menaces poursuivit sa marche.

Vainqueurs dans une première bataille contre Boniface, les "Vandales se répandirent comme un torrent dans toute la province. Partout où ils trouvaient la moindre résistance, ils ne faisaient aucun quartier : "la mort d’un seul des leurs était toujours vengée par la destruction des villages ou des villes devant laquelle il avait perdu la vie ; ils faisaient subir à leurs captifs, sans distinction de sexe, d’âge ni de rang, les plus cruelles tortures pour arracher d’eux le renseignements sur les trésors qu’ils prétendaient leur être cachés ; on vit, dit-on, maintes fois les Vandales, lorsqu’ils assiégeaient une ville, massacrer leurs prisonniers en masse au pied des murailles afin que l’infection produite par les cadavres portât la peste dans l’intérieur"

Boniface s’enferma derrière les remparts d’Hippone (Annaba). Les Vandales l’investirent si étroitement que la famine ne tarda pas à s’y déclarer. Saint Augustin y mourut le 28 Aout 430. Après quatorze mois de siège, Genséric retira ses troupes.

L’impératrice Placidie envoya de Constantinople Aspar à la tête d’une puissante armée. Boniface, dégagé d’Hippone fit jonction avec les troupes byzantines. Genséric leur livra bataille et les vainquit (431).

Rappelé par l’Impératrice à Constantinople, Boniface, un an après, mourut au cours d’une campagne.

Genséric finit par obtenir le 11 Février 435 (Convention d’Hippone) les avantages suivants :

* Membre fédéré de l’Empire

* Libre occupation des terres des trois Maurétanies et d’une partie de la Numidie jusqu’à Galama (Guelma)

En contrepartie, il devait verser un tribut annuel et envoyer des otages à la cour impériale choisis parmi ses nobles et proches. Ces accords n’étaient qu’un répit pour Genséric : la possession de Carthage et par elle la possession de la Méditerranée demeurait son objectif essentiel.

Le 29 Octobre 439, il attaque Carthage et la conquit sans difficulté. Tous les habitants furent obligés de livrer au vainqueur leur or, leur argent et tous leurs objets précieux ; aux nomades païens et aux paysans donatistes, il accorda l’entière liberté ; les villes où le catholicisme et les mœurs romaines étaient les plus vivaces virent leurs murailles rasées. Constantinople y réagit à peine préoccupé par les problèmes en Europe et lui reconnut ses conquêtes en 442.

Mise à sac de Rome et conquêtes méditerranéennes :

Genséric s’attaqua alors à l’Empire après avoir mis à sac Rome en Juin 455 et plusieurs villes d’Italie, il revint à Carthage avec un riche butin (dont la veuve de Valentinien qu’il épousa et ses deux filles). Devenu maître de la Méditerranée, à la suite de la conquête de la Tripolitaine, de la Corse, de la Sardaigne, de la Sicile, des Baléares et d’Ischia, il s’imposa aux empereurs d’Orient et d’Occident.

Il organise méthodiquement le pillage de Rome au terme d’un accord passé avec le pape Léon Ier : les troupes « vandales » (surtout berbères) sont autorisés à 15 jours de pillage, du 2 juin au 16 juin 455 mais doivent limiter au maximum les massacres, viols, vandalismes et autres persécutions envers les chrétiens, pillages et destructions d’églises, incendies, etc. . 45 ans après Alaric et les Wisigoths, les Vandales entrèrent donc dans la ville sans y commettre de dégâts importants mais amassèrent un butin considérable rassemblé méthodiquement dans chaque quartier de la ville, « explorés » un à un. Des Romains sont enlevés pour leurs compétences, d’autres pour leur haut rang social comme la jeune princesse romaine Licinia Eudoxia, qui resta 7 années prisonnière à Carthage et qui épousa son fils le prince Hunéric. Les objets de valeurs qui avaient alors échappé aux Goths se retrouvent sur les navires vandales stationnés dans le port d’Ostie prêts à repartir pour Carthage. Les tuiles en or du Capitole sont même volées. Enfin, le Menorah, fruit du pillage de Jérusalem par l’empereur Titus et qui avait été préservé du pillage de août 410 est trouvé et également embarqué. Continuant sur sa lancée, il battit la flotte byzantine vers 468.

Genséric, officiellement fédéré de Rome mais officieusement indépendant et totalement maître dans son royaume depuis son entrée dans Carthage, sera reconnu (symboliquement) roi de toutes ses possessions en 476 par le nouveau maître de l’Empire d’Occident officiellement disparu la même année, le chef des mercenaires barbares d’Italie, le skire ou l’hérule Odoacre.

Le vieux roi vandale, qui ne sera jamais égalé par ses successeurs, meurt octogénaire de cause naturelle le 25 janvier 477 et sera inhumé à Utique.


sources wikipedia

Messages et commentaires

  • Est-ce une légende. Boniface (d’après ma connaissance) s’est rendu en Espagne sur ordre de Gala Placidia régnant pour son fils Valentinien III. Boniface (veuf agé de 40 ans)s’attarda en Espagne conquis par une jeune vandale blonde (arianiste). Gundéric s’empressa de les marier. Sa mission était de fédérer les Vandales (et Alains).Les Wisigots d’Aquitaine voulaient passer en Espagne, il étaient bien plus forts que les Vandales. Gala Placidia voulait éviter un affrontement. Elle envoya donc Boniface.qui proposa aux Vandales de s’établir sur la partie ouest de l’Afrique du Nord.Aetius correspondait avec Boniface (qu’il détestait). Sachant son amour pour Pélagie, il lui décrivait la cour de Rome ou Valentinien III engrossait les femmes nobles ou esclaves (il sera assassiné" par un noble). Aétius fit croire à Gala Placidia que Boniface voulait se rendre indépendant, il insista "convoquez le à Rome, il ne viendra pas. Ainsi c’est pour ne pas que Valentinien III "s’occupe" de Pélagie que tout cela arriva.
    N’oublions pas qu’Aetius tua Boniface devenu son vainqueur traitreusement d’un coup d’épée dans le dos.
    Votre avis.

    Répondre à ce message

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.