Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Gawain ( Gauvain )

, par

Gauvain est le neveu du roi Arthur et il est aussi son meilleur ami. Il fait partie des premiers chevaliers que le roi, aidé par Merlin, nomme à la Table Ronde. On trouve plusieurs équivalents celtes de son nom : Gwalchmai et Gwalchmei (Faucon de Mai ou Faucon des plaines) ainsi que Gawain.

Il aide Arthur dans de nombreuses tâches, et fait preuve de sa loyauté envers lui en affrontant le chevalier vert, un être étrange qui propose de se faire couper la tête...
Lorsque Lancelot sauve la Reine Guenièvre du bûcher, il tue les deux frères cadets de Gauvain : Gareth et Gaeris. Il jure alors de se venger et tue Lionel, le cousin de Lancelot. Quand il affronte ce dernier en combat singulier, il ne le tue pas, mais Gauvain en ressort le crâne brisé. Devenu fou, il tue Hector des Mares, autre cousin de Lancelot du Lac puis meurt de sa blessure, après avoir demandé à Arthur de lui transmettre finalement son pardon.
On raconte aussi qu’il est apparu peu après sa mort à Arthur, pour le prévenir qu’il fallait se rallier à Lancelot s’il voulait vaincre Mordred.

Dans la Quête du Graal, il est le représentant le plus éloquent de cette couche guerrière sans Dieu et sans transcendance, alors qu’à l’opposé se retrouve Galaad, le chevalier élu, le chevalier parfait.

La tradition romanesque, dès Chrétien de Troyes, nous présente Gauvain comme un personnage superficiel, un chevalier vaillant, mais incapable de dépasser le système de valeurs d’ici-bas.
Cependant, il passe dans le monde des morts en entrant dans le château des reines où il trouve sa mère décédée et est le premier à revenir de là. Accueilli en héros, il est, quand il arrive, le seul homme du château et parvient à faire sortir de ce lieu de mort les reines dont les terres ont été pillées. Il y rencontre également l’amour.

Dans Le Conte du Graal, souvent intitulé de manière erronée Perceval, ce chevalier accompli rencontre le monde non-courtois, sa laideur et son désespoir et doit conserver son intégrité, tandis que Perceval, sorti de ce monde, doit dans un mouvement opposé acquérir la dure discipline chevaleresque. Parent le plus proche du roi, gardien de la justice royale, Gauvain devient pour la tradition romanesque le partisan de la faide primitive et un grand nombre de textes le placent sur le devant de la scène juste pour faire de lui un charmeur, un éternel galant, variante médiévale de Don Juan. Il ne faut pas contrarier Gauvain pendant le repas du midi parce que, à ce moment, il est au sommet de sa force. Il reste un chevalier sage et de bons conseils pour le roi.

Substrat mythologique

Gauvain est un héros solaire, dont la force croît et décroît avec la course de l’astre du jour. C’est donc à midi qu’il est le plus puissant. Il présente ainsi des affinités avec le dieu Oengus dont il partage le nom, mais la christianisation des romans rend difficile une analyse plus poussée de ce personnage.


sources wikipedia

Messages et commentaires

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.