Publicité

Publicité
Publicité
Supportez HdM en donnant un peu de temps de processeur, ça ne vous coute rien, cliquez sur "Start Mining" pour donner votre accord
Loading...

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Fusil Arisaka Type 38

, par

La conception du fusil Arisaka demeura standard dans l’Armée impériale japonaise du tournant du siècle jusqu’après la Seconde Guerre mondiale. L’Arisaka était précis, mais l’addition d’un cache anti-poussière en métal au-dessus de la culasse rendit sa recharge bruyante et sa chambre encline à s’obstruer. L’Arisaka fut construit pendant une durée exceptionnellement longue, ceci particulièrement en raison de la stature moyenne des troupes japonaises et du terrain serré de jungle dans lequel elles combattirent pendant la guerre, auxquels s’adaptait bien l’Arisaka. Le Meiji 1938 (ou Type 38), fut remplacé en 1940 en faveur du fusil Arisaka Type 99, qui tirait une nouvelle cartouche de 7,7 mm.

En 1897, le colonel Niriaki Arizaka, directeur de l’arsenal de Tokyo, crée un fusil d’infanterie à verrou combinant des éléments des Mauser 1893 et Mannlicher 1890, qui est adopté la même année par l’armée japonaise comme fusil Type 30 (30e année de l’ère Meiji) pour son infanterie. Le levier d’armement est droit, la crosse est de type pistolet. Le fût est en deux parties et le garde-main couvre la moitié du canon.

Le magasin est de type mauser k98. Sa munition est le 6,5 mm Type 30. Produit par les arsenaux de Tokyo et de Kokura, il donne naissance à une carabine Type 30 armant la cavalerie et un fusil Type 35 destiné à la Marine impériale. La carabine est plus courte et légère, le fusil Type 35 ayant un verrou différent. La guerre russo-japonaise démontre les faiblesses des premiers Arizaka.

Le Fusil d’infanterie Arisaka Type 38

C’est un Type 30 dont la culasse a été grandement remaniée grâce à des emprunts au Mauser 1893 espagnol. Il est adopté en 1905 et produit par les arsenaux japonais (Tokyo, Kokura, Nagoya), coréens (Jinsen) et mandchous (Mukden) à partir de 1907 et jusqu’en 1939. Il arma les fantassins japonais. Il fut exporté en Grande-Bretagne vers 1915 (réexpédiés ensuite en Russie), au Brésil et au Mexique (en calibre 7 mm Mauser). Des armes prises sur les Japonais armèrent la Russie, la Chine, la France, la Corée, l’Indonésie, la Birmanie, la Thaïlande et le Vietnam, suite aux conflits expansionnistes nippons. Il en est dérivé un fusil court et une carabine. Tous les fusils et carabines Arizaka Type 38 sont construits en acier usiné et en bois. Leur munition est le 6,5 mm Type 38, tiré dans un canon comportant six rayures à droite. Leur guidon est à embase protégé par deux oreilles et la hausse à planchette est gradué jusqu’à 2 400 m. Il existe un cran de mire fixe étalonné pour 400 m. Le magasin à fond démontable contient 5 cartouches en piles imbriquées.

Cette arme est réputée comme étant l’une des plus solides armes à verrou jamais construites. Des « tests » menés par les américains révèlent son extrême solidité : une modification de la chambre - sans modifier le canon - leur permit de tirer la cartouche standard US, la puissante .30-06 Springfield. Bien que la différence de calibre soit de 1,0 mm, le tir d’une centaine de cartouches dans de telles armes ne fit pas exploser le canon, pourtant soumis à rude épreuve.[réf. nécessaire]

Les Arisaka sont très rares en Europe.

Le fusil court Type 38

Cette première version raccourcie est distribué au génie, au artilleurs et aux télégraphiste. Il reçoit une baïonnette.

La carabine Type 38

Cette arme est distribué à la cavalerie. La hausse est gradué jusqu’à 1 500 m. La bretelle est fixé latéralement. Il en existe une variante à crosse pliante pour les parachutistes.
Autres variantes

Les fusils Type 38 ont donné naissance à la carabine Arisaka Type 44 (1911) et au fusil de précision Type 97, avant d’être théoriquement remplacés par les fusils Arisaka Type 99.

Type 38

Pays Japon
Type Fusil
Munitions 6.5 x 50 mm SR
Période d’utilisation 1905 - 1940
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 4,07 kg
Longueur(s) 1 275 mm
Longueur du canon 798 mm

Caractéristiques techniques

Mode d’action Manuel
Portée maximale 350 m
Cadence de tir 15 coups par minute
Vitesse initiale 731 m/s
Capacité 5 cartouches
Viseur lunette ajustable
Variantes lance-grenades, baïonnette, lunette ajustable...


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.