Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Fin de règne et succession

, par

Des problèmes de succession et la santé dégradée du roi assombrissent la fin de son règne. En 1711, son fils Louis de France (le Grand Dauphin) meurt de la variole à 49 ans. L’année suivante, son petit-fils devenu dauphin, le duc de Bourgogne (29 ans) et le deuxième fils de celui-ci (5 ans) meurent lors d’une épidémie de rougeole. Le dauphin avait déjà perdu son aîné en 1705, il ne lui reste qu’un fils, le futur Louis XV.

Branche française

Louis XV, l’arrière petit-fils de Louis XIV lui succédera en 1722 après la régence de son oncle, Philippe d’Orléans

Quant à l’autre, le duc de Berry, il meurt en 1714 des suites d’une chute de cheval. Hormis le roi d’Espagne, le seul descendant mâle légitime de Louis XIV est alors le duc d’Anjou, fils cadet du duc de Bourgogne et son arrière-petit-fils. Né en 1710, c’est un petit garçon de santé fragile. Comme il ne reste qu’un petit nombre de princes du sang dans d’autres branches, Louis XIV décide de renforcer la famille royale en donnant, dans son testament de 1714, le droit de succession au duc du Maine et au comte de Toulouse, deux fils illégitimes qu’il avait eu de Madame de Montespan. Cette décision violait les lois fondamentales du royaume, qui avaient toujours écarté du trône les enfants illégitimes, et rencontra une incompréhension souvent scandalisée. Il semble que le roi ait en fait été prêt à contredire les vieilles lois de succession pour écarter du trône son neveu Philippe d’Orléans, successeur potentiel et dont il se méfiait beaucoup. Mais c’est finalement son arrière-petit-fils "officiel" et petit-fils du grand dauphin, le duc d’Anjou, âgé de cinq ans, qui devient roi sous le nom de Louis XV, la régence étant exercée, durant sa minorité, par le duc d’Orléans, neveu et gendre de Louis XIV.

Branche espagnole

Le deuxième fils du grand dauphin devient roi d’Espagne en 1700 sous le nom de Philippe V. Il renonce à ses droits à la succession du trône de France à l’issue de la guerre de Succession d’Espagne, par le traité d’Utrecht. Louis XIV réalise ainsi son rêve de mettre un membre de la dynastie des Bourbons (son petit-fils en l’occurrence) sur le trône d’Espagne. Malgré de nombreux renversements suivis de restauration, la Maison de Bourbon conserve la couronne d’Espagne jusqu’à notre époque. L’actuel roi d’Espagne, Juan Carlos I, est ainsi un descendant de Louis XIV.
Les derniers jours

Louis XIV meurt le 1er septembre 1715 à 8h15 du matin, la veille de ses 77 ans, d’une gangrène sénile à la jambe, entouré de ses courtisans, après avoir agonisé pendant deux ou trois jours. Ses derniers conseils au futur roi Louis XV furent de ne pas l’imiter dans son goût pour les bâtiments, de soulager la misère de ses peuples, "ce que j’ai le regret de ne pas avoir fait", et de vivre en paix avec ses voisins. Il avoua même : "J’ai trop aimé la guerre." Sur son lit de mort, il déclare aussi : « Je m’en vais, mais l’État demeurera toujours. » Son règne aura duré 72 ans et 100 jours (54 années de règne effectif si on retire la période de la régence de 1643 à 1661). Il est enterré, muni des Sacrements de l’église catholique, comme se doit de l’être le "Roi Très Chrétien", dans la basilique Saint-Denis. Sa disparition ne semble pas avoir soulevé beaucoup d’émotion parmi les courtisans ni parmi le peuple, lassés d’un long règne à la fin assombrie. Le Parlement de Paris cassa son testament dès le lendemain 2 septembre, ouvrant une ère de retour en force des nobles et des parlementaires. Pour la plupart de ses sujets, le souverain vieillissant était devenu une figure de plus en plus lointaine. Le cortège funèbre de Louis XIV fut même hué ou raillé sur la route de Saint-Denis. Cependant, de nombreuses cours étrangères, même traditonnellement ennemies de la France, eurent conscience de la disparition d’un monarque d’exception : le roi de Saxe n’eut besoin d’aucune précision de nom lorsqu’il annonça solennellement à ses ministres : "Messieurs, le Roi est mort."


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.