Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

FMA IA 58A Pucarà

, par

Type  : avion de lutte antiguérilla.
Moteurs : deux turbopropulseurs Turboméca Astazou XVIG de 762 kW (1022 ch).
Performances : vitesse maximale à 3 500 m d’altitude, 500 km/h
distance franchissable en configuration lisse avec charge maximale de carburant à 5 000 m d’altitude, 3 050 km.
Poids : à vide, 4 037 kg ; maximal au décollage, 6 800 kg.

Dimensions
 :
envergure, 14,50 m ;
longueur, 14,25 m ;
hauteur, 5,36 m ;
surface alaire, 30,30 m2.
Armement : 2 canons Hispano HS 804 de 20 mm de 270 salves chacun et 4 mitrailleuses FN-Browning de 7,62 mm de 900 salves chacune, tous montés dans le fuselage ; 3 pylônes pouvant recevoir 1 620 kg de charges extérieures, dont une de 1 000 kg.

Inspiré des nombreux appareils de lutte antiguérilla américains du début des années soixante, l’avion d’attaque léger argentin FMA TA 58A Pucarà fut mis en chantier en

1966. Si le premier prototype prit l’air le 20 août 1969, le premier exemplaire de série IA 58A ne quitta le sol que le 8 novembre 1974, au terme d’une longue phase de développement complémentaire. En 1983, cent unités avaient déjà été vendues, dont six à l’Uruguay. Mû par deux turbopropulseurs Turboméca Astazou d’origine française entraînant des hélices Hamilton Standard, le Pucarà est équipé d’une avionique relativement rudimentaire ne lui permettant d’opérer que de jour, à basse altitude. Les avions argentins sont en effet dépourvus de radars — ce qui ne les empêcha pas d’être extrêmement actifs pendant la guerre des Malouines, durant laquelle les Pucarà furent, avec les M.B.399 de la marine, les seuls appareils à opérer à partir de l’archipel. Ils furent
employés à cette occasion contre des objectifs terrestres, ainsi que contre les hélicoptères embarqués de la Royal Navy. Vingt-trois furent cependant détruits ou saisis par les Britanniques. Deux autres versions, le IA 58B (comportant une avionique plus sophistiquée et un nez agrandi de façon à pouvoir accueillir deux canons DEFA 553 de 30 mm), et le IA 66 (propulsé par deux moteurs Garrett TPE331) prirent l’air respectivement en 1979 et 1980.


source :encyclopedie des armes Atlas 1984

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.