Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

La grande dépression : Dix mille professeurs et prédicateurs

, par

Au moment des élections présidentielles de 1932, les socialistes semblent avoir rallié de nombreux partisans en offrant une alternative au système qui avait amené la « dépression ». Norman Thomas, dont les communistes critiquent le programme, déchaîne l’enthousiasme des foules en appelant à l’action immédiate pour soulager les misères et en proposant des mesures pour empêcher, à l’avenir, que des catastrophes comme la « dépression » et la guerre ne se reproduisent.
Le candidat communiste William Z. Foster porte ses attaques sur les socialistes. Sa plate-forme ne répond pas vraiment aux problèmes actuels. Les communistes, certes, concentrent leur programme sur la lutte contre la misère, m’ais aussi sur la défense des communistes russes et chinois. Le candidat à la vice-présidence est un Noir du nom de
James Ford. Grâce à lui, les communistes espèrent amener plus de Noirs a prendre part à l’action révolutionnaire.
Les résultats des élections sont plus décevants pour les socialistes que pour les communistes qui, de toute façon, n’ont jamais espéré prendre le pouvoir grâce aux urnes. Thomas comptait obtenir deux ou trois millions de voix ; il n’en recueille pas même un million. Et comme le fait remarquer un membre du parti, ces voix ne sont pas celles que l’on attendait : « Nous avons demandé le vote de 10 000 ouvriers et nous avons obtenu celui de 10 000 professeurs et prédicateurs. »
Ainsi, les Américains, malgré le chômage, la misère et l’agitation sociale, ne sont pas mûrs pour remettre en question les institutions républicaines. Et en votant massivement pour Franklin D. Roosevelt, le candidat démocrate, ils ont montré tout à la fois leur désir de se « débarrasser » du président Hoover et leur volonté de rester fidèle au two-party system.
L’interrègne, la période située entre les élections présidentielles et l’installation de Roosevelt, en mars 1933, marque le point culminant de la « dépression ». Les socialistes tentent encore d’intervenir pour que des secours fédéraux soient apportés à la population et compléter ainsi l’aide insuffisante accordée par les États et les sociétés de charité privées. Ils organisent aussi un nouveau congrès des fermiers et des ouvriers, dont le but est l’élaboration d’un programme destiné à mettre fin au chaos de la situation économique du moment.
Ce congrès, qui a lieu à Washington en mai 1933 et réunit tous les représentants des organisations de masse, est apolitique. Mais les socialistes apportent leur appui et leurs directives. Les communistes en sont exclus. Près de 4 000 personnes y assistent. Et parmi les résolutions qui sont prises figure une demande pour une intervention plus directe du gouvernement dans les affaires du pays. Mais il est trop tard pour les socialistes.
Les « Cent Jours » de Roosevelt ont apporté toute une série de mesures antidépressionnistes et redonné au pays la confiance et l’espoir. Au cours des années suivantes, seront posées les bases d’un welfare State (État-providence), ce qui fera dire à la droite que Roosevelt a mis en pratique la plate-forme socialiste de 1932.
Pendant les premières années de la « dépression », les partis marxistes ont essayé de travailler avec les pauvres, non seulement pour mettre fin à la misère et à l’injustice qui régnaient dans le pays, mais aussi pour prendre le pouvoir. La misère demeure et le pouvoir n’est pas pour demain.
La gauche a échoué parce que le peuple américain, soit par apathie, soit par conviction sincère, a refusé de rejeter son passé elle a échoué également parce que les socialistes ont manqué de force dans leur organisation et de souplesse dans leurs théories ; elle a échoué enfin parce que les communistes ont voulu appliquer à la situation américaine la ligne définie par le Komintern.

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.