Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Division Cuirassée italienne

, par


La divisione corazzata italiana demeura pratiquement inchangée pendant toute la campagne d’Afrique du Nord. L’organigramme prévu des trois divisions blindées de 1940 comprenait, pour chacune, un régiment à trois bataillons de chars M (total 184), un régiment de bersaglieri à trois bataillons (un bataillon motocycliste, deux bataillons mécanisés), un régiment d’artillerie à deux groupes de 75/27 tractés et deux bataillons de pièces antiaériennes de 20 mm, une compagnie antichar motorisée (47 mm), un bataillon mixte du génie et, naturellement, des unités des services. Cet organigramme fut modifié dès 1941 en vue d’équilibrer la grande unité.
En 1942, celle-ci comprenait un état-major de brigade, un régiment de chars (à trois bataillons de chars M et une batterie de canons antiaériens de 20 mm), un régiment de bersaglieri (à une compagnie motocycliste, deux bataillons mécanisés, un bataillon d’appui feu sol/sol et sol/air), un régiment d’artillerie à deux groupes de 75/27 du vieux modèle, plus un groupe de 105/28, deux groupes d’automoteurs de 75/18, et un groupe mixte de défense antiaérienne à deux batteries de 90 mm et deux de 20 mm.
A ces unités devaient venir s’ajouter un régiment de chars L, un bataillon du génie et des services et une unité de reconnaissance (chars L ou automitrailleuses), plus un bataillon de chasseurs de chars automoteurs à deux compagnies. Au total, la division avait en dotation trois automitrailleuses (plus celles de l’unité de reconnaissance, ou ses
chars L en nombre correspondant), 192 chars M et 21 automoteurs de 47/32, sans compter une centaine de chars L3 de valeur opérationnelle médiocre, et de 24 à 36 automoteurs de 75 mm.
Une telle organisation bien équilibrée permit aux forces italiennes convenablement entraînées d’obtenir des succès certains en Afrique du Nord dans la période 1941-42. Ce qui n’avait pas été le cas des brigades blindées hâtivement mises sur pied en 1940.
Après la fin de la campagne d’Afrique, cette organisation ne fut plus considérée comme satisfaisante. La dernière D.B. italienne, l’Ariete II, reçut une dotation de plus de 300 engins blindés. Elle n’entra jamais en action et fut dissoute à l’Armistice.


Connaissance de l’histoire ed hachette 1982

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.