Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Désignation d’un dictateur (début juillet 217)

, par

Désignation d’un dictateur (début juillet 217)

(1) Avant qu’il y eût un plan bien arrêté, on annonce soudain une autre défaite ; quatre mille cavaliers et le propréteur Caius Centenius, envoyés à son collègue par le consul Servilius, ont été, en Ombrie, région vers laquelle ils s’étaient dirigés à la nouvelle de la bataille de Trasimène, cernés par Hannibal. (2) Cette nouvelle affecta les gens de façons diverses : les uns, le coeur occupé d’une plus grande affliction, trouvèrent légère, en comparaison des pertes précédentes, celle des cavaliers ; (3) les autres ne jugeaient pas les événements en eux-mêmes : comme un corps affaibli ressent une impression, si légère soit-elle, plus qu’un corps sain une impression plus forte, (4) il fallait alors, pensaient-ils, l’État étant malade et affaibli, juger tout malheur qui lui arrivait non d’après son importance, mais d’après l’épuisement de l’État, incapable de supporter tout ce qui pouvait l’aggraver. (5) Aussi recourut-on à un remède que, depuis longtemps déjà, on n’avait ni réclamé ni employé, à la nomination d’un dictateur. Mais comme le consul, qui seul semblait pouvoir nommer un dictateur, était absent ; qu’à travers l’Italie, occupée par les armées puniqnes, il n’était pas facile d’envoyer un messager ni une lettre, [et que le dictateur ne pouvait être nommé par le peuple], (6) chose qu’on n’avait jamais faite jusqu’à ce jour, le peuple nomma un dictateur, Quintus Fabius Maximus, avec Marcus Minicius Rufus comme maître de la cavalerie ; (7) et le sénat les chargea de fortifier les remparts et les tours de Rome, de disposer des postes où ils le jugeraient bon, de couper les ponts : il fallait se battre pour la ville et les Pénates, puisqu’on n’avait pu défendre l’Italie


Eugène Lasserre, Tite-Live, Histoire romaine, t. IV, Paris, Garnier, 1937 ;

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.