Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

« Débusqué de la Présidence ».

, par

La manière dont les médias avaient traité l’offensive du Têt incita le président Johnson à céder à la pression accrue des critiques pacifistes et de certains fonctionnaires civils de son administration. Il annonça un nouvel arrêt des bombardements et invita une nouvelle fois les Nord-Vietnamiens à négocier. Pour ajouter du poids à son initiative, Johnson déclara aussi qu’il ne se porterait pas candidat aux élections présidentielles de l’automne 1968. Bien qu’il eût informé Westmoreland de cette décision, fondée en grande partie sur une santé déclinante et sur les voeux de sa famille, dès la fin de 1967, le lobby pacifiste proclama immédiatement qu’il avait réussi à lui faire quitter ses fonctions. En fait, il y avait peut-être là quelque vérité. Depuis sa mort, en janvier 1973 — à une semaine des accords « mettant fin » à la guerre — les proches de Johnson ont parlé de sa réelle et profonde détresse face au chant insouciant des manifestants pacifistes : « Hey, Hey, L.B.J. — How many kids did you kilI today ? » (Hé, hé, Johnson, combien de garçons as-tu tués aujourd’hui ?) Homme courageux, sincère, Lyndon Johnson méritait mieux de ses compatriotes...
A la surprise du Président, les Nord-Vietnamiens acceptèrent des pourparlers. Pendant les quatre années qui suivirent, ils n’allaient guère être d’accord que pour la forme de la table de conférence à Paris. Cependant, en acceptant l’offre de Johnson, ils enchaînèrent, en fait, les Etats-Unis à la table de négociation jusqu’à l’invasion conventionnelle du Sud Vietnam ; et jusqu’à ce que le peuple américain soit si fatigué de la guerre que le nouveau président en vienne à des concessions qui, en retirant les Etats-Unis du conflit, assurent finalement la victoire du Nord Vietnam. L’offensive du Têt de 1968, si elle fut bien une défaite communiste, ouvrit en fait la voie à leur victoire finale.


sources Connaissance de l’histoire Hachette1983

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.