Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

La grande dépression : Dans un train de marchandises

, par

Mais les Américains les plus touchés par la crise sont encore les Noirs. Que ce soient les métayers des régions cotonnières du Sud ou les ouvriers des régions industrielles du Nord, tous se trouvent pris dans le système du
dernier engagé, premier renvoyé o. Les socialistes ont des difficultés à collaborer avec les Noirs en tant que groupe ethnique. Ils préfèrent s’adresser au Noir comme à un travailleur dont les problèmes seront résolus par la création d’un État prolétaire. Et ce n’est qu’en insistant clairement sur l’égalité des droits que le parti socialiste réussira à se faire entendre dans les communautés noires.
Les communistes, quant à eux, espèrent toujours voir les Noirs américains diriger la révolution dans les pays africains et, de tout temps, ils ont apporté une attention parti-cul ière au problème noir. Pour suivre la ligne du VIe Congrès du Komintern, les communistes américains adoptent, en 1928, la thèse selon laquelle les Noirs, aux États-Unis, sont un peuple opprimé qui a droit à l’autonomie. Le parti prend pour slogan « l’autodétermination dans la zone des Noirs », et propose de créer une république autonome avec les régions du Sud où ils sont en très grand nombre. Cette proposition ne soulève guère d’enthousiasme dans une population dont l’ambition est d’évoluer librement dans la société blanche qui l’exclut et l’opprime. En fait, les communistes, comme les socialistes, ne peuvent séduire les Noirs qu’en défendant leurs intérêts légitimes.
L’occasion se présente en 1931 : à Scottsboro (Alabama), neuf jeunes Noirs sont condamnés pour avoir violé deux jeunes filles blanches qui voyageaient avec eux dans un train de marchandises. Les communistes vont exploiter la situation à fond. Tout l’appareil de propagande du Komintern est mis en branle pour démontrer quel simulacre de justice les tribunaux de l’Alabama rendent aux Noirs. Pendant quatre ans, le parti organise manifestations et rassemblements pour trouver des fonds et des appuis. Mais il en fait trop. Devant ces manifestations
de masse et demandes d’argent continuelles, certains pensent que le parti est plus intéressé par la propagande que par la justice. Les communistes ont trouvé dans le procès de Scottsboro une excellente occasion pour toucher les masses noires, mais leur programme de nation séparée gâchera leurs chances.

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.