Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Contexte

, par

La tentative faite par les communistes pour s’emparer du pouvoir en Grèce faillit provoquer la plus grave confrontation militaire de la « guerre froide ». Grâce à la prudence de Staline, ce danger fut écarté. Mais elle ne fit qu’accroître les divisions au sein d’une nation déjà déchirée et instable et sema la haine et l’amertume qui règnent encore aujourd’hui (l’article date de 1971).

LA Grèce est le seul pays d’Europe où les communistes furent vaincus par la force des armes lorsqu’ils tentèrent de s’emparer du pouvoir par le même moyen. La guerre civile grecque est l’histoire de leur long effort pour assurer leur contrôle sur le pays, de leur isolement grandissant par rapport à leurs alliés communistes des autres pays et de leur échec final, au bout de cinq années de lutte, quand l’Occident s’engagea de plus en plus dans les affaires de la Grèce.
Le dictateur grec, te général Ionnis Metaxas, mourut en janvier 1941, trois mois après l’offensive déclenchée contre la Grèce par les Italiens. Metaxas avait dissous le Parlement et démembré les anciens partis politiques. Sa mort, survenue à un moment où la Grèce luttait pour sa propre existence, fit que le pays traversa toute la seconde guerre mondiale sans avoir à sa tête un seul gouvernement élu.
Les Allemands attaquèrent la Grèce le 5 avril 1941 ; à la fin de mai, ils s’étaient rendus maîtres du continent et des îles et avaient installé un gouvernement fantoche. Le roi Georges II se réfugia en Égypte où il organisa un gouvernement en exil dirigé par Emmanuel Tsouderos.
Avant la guerre, la Grèce était profondément divisée entre monarchistes et républicains. En fait deux camps s’opposaient : les uns voulaient plus ou moins maintenir le statu quo, les autres voulaient opérer des changements radicaux sur les plans social et économique. Au cours de la guerre, la cause monarchiste perdit du terrain. Dans l’esprit de la plupart des Grecs, le roi était associé à l’arrivée au pouvoir de Metaxas et son impopularité grandit quand il forma des gouvernements sans l’accord d’un parlement.


sources David Phillis Historia Magazine 1971

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.