Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Colosse de Rhodes

, par

Le Colosse de Rhodes était une statue d’Hélios, en bronze, dont la hauteur dépassait les trente mètres, œuvre de Chares. Souvenir de la résistance victorieuse à Démétrios Ier Poliorcète (-305 à -304), érigée sur l’île de Rhodes vers -292, cette gigantesque effigie fut renversée en -227 par un tremblement de terre.

C’était la sixième des sept merveilles du monde antique.

La construction fut longue et laborieuse. Le colosse était intégralement constitué de bois et de bronze. Il fallut d’abord constituer une âme en bois. Une fois le « squelette » mis en place, la structure fut recouverte avec d’immenses plaques de bronze. La fonderie de l’île ne suffisant pas à assumer les besoins d’une telle entreprise, du bronze fut importé en grande quantité.

On place traditionnellement la statue du colosse sur le grand port de Rhodes, où elle aurait servi de « porte d’entrée » (comme le suggère la gravure ci-contre). Or, d’après les études statiques de spécialistes britanniques la statue ne pouvait se trouver sur le port dans la position qu’on lui attribue, en raison de l’écartement trop important que suggère une telle position. En effet, les piliers sur lesquels auraient reposé les pieds de la statue, auraient été séparés d’une quarantaine de mètres, d’après les observations des fonds marins dans la baie de Rhodes menées par ces chercheurs. L’écart ainsi constaté ne correspondrait donc pas à la hauteur de la statue, qui devait être légèrement plus petite que la statue de la liberté à New York. En pratique, il en aurait résulté une distorsion entre la charge et les points d’appui de la statue.

L’hypothèse apparue à la Renaissance d’une statue aux jambes écartées et permettant aux bateaux de passer sous elle est donc tombée en désuétude. Aujourd’hui d’autres pistes sont explorées :

* L’une d’elle veut que la statue se trouvait sur les hauteurs de l’île (ou en contre-bas de l’acropole), surplombant ainsi tout l’archipel, donnant ainsi une majesté particulière à Hélios et conférant à la statue une dimension surhumaine.

* Une autre théorie défendue entre autres par l’architecte et archéologue allemand Wolfram Hoepfner place le colosse de Rhodes à l’entrée de l’autre port de Rhodes : le port militaire. Selon Hoepfner le colosse de Rhodes figurait un "Hélios saluant" de la main droite.

Le colosse fut mis à bas par un tremblement de terre autour de -225/-227. Techniquement, le tremblement de terre exerça une torsion sur les genoux de la statue. L’amoncellement de bois et de cuivre ainsi constitué, fut, dans un premier temps, laissé sur place, car l’oracle de Delphes aurait défendu aux habitants de redresser la statue. Vers 654, des armées Arabes, sous le commandement de Mohabiah, pillèrent Rhodes et emportèrent les déchets de bronze. Selon la légende 900 chameaux furent utilisés pour transporter près de 20 tonnes.


sources wikpedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.